Comment Malaunay (76) renforce la sécurité de son groupe scolaire à quelques jours de la rentrée

Les ministre de l'Intérieur et l'Education nationale ont présenté ce 24 août un plan pour renforcer la sécurité en milieu scolaire. A Malaunay en Seine Maritime, les travaux ont déjà commencé dans les établissements. Ils devraient être terminés avant le retour des élèves.

VIDEO : un reportage de Sylvie Callier et de Olivier Flavien avec l'interview du maire de Malaunay, Guillaume Coutey

Avant même l'annonce de Bernard Cazeneuve et Najat Vallaud Belkacem sur le renforcement de la sécurité des établissements scolaires ce 24 août, la ville de Malaunay avait déjà anticipé en installant de nouveaux aménagements.

La décision de réaliser ces travaux avait été prise en 2015. Mais les attentats ont accéléré les choses. Les 370 élèves de ce groupe scolaire découvriront dès la rentrée quelques nouveautés dans leur établissement. Une clôture de deux mètres a été installée ainsi qu'un portail avec un système d'interphone.


Des exercices pour simuler l'intrusion d'un individu en vue d'un attentat

Ce mercredi 28 août, les ministres de l'Intérieur et de l'Education Nationale ont conjointement annoncé une série de mesures pour faire face au terrorisme. Des patrouilles de gendarmerie et de police seront notamment présentes le jour de la rentrée et pendant l'année aux abords des établissements.

500 cadres de l'Education nationale, comme les chefs d'établissements, seront également formés pour gérer au mieux les situation de crise. Les élèves devront effectuer trois exercices dans l'année, dont un avant les vacances de la Toussaint, avec, de préférence, une simulation d'intrusion en vue d'un attentat. Pour les plus petits, afin de ne pas les inquiéter, les enseignants devront s'appuyer sur "des logiques ludiques" du type "jouer à se cacher ou se taire" lorsque la maîtresse fait un signe particulier par exemple.

Une formation aux premiers secours

Par ailleurs, l'objectif a été fixé de former 100% des élèves de 3ème aux gestes de premiers secours. Ils sont seulement 30% à l'être actuellement. Pour ce faire, 3.000 formateurs supplémentaires vont intervenir dans les établissements.

Dans les locaux où la sécurité est jugée insuffisante, des travaux pourront être effectués, comme c'est le cas à Malaunay, près de Rouen. Le gouvernement apporte d'ailleurs 50 millions d'euros supplémentaires au fond interministériel de la prévention de la délinquance, qui sera ainsi doté de 120 millions d'euros, pour aider les collectivités locales à financer ces travaux.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité