Covid-19 en Normandie : la circulation du virus repart à la hausse

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.Pointel avec ARS Normandie

Le virus circule à nouveau davantage dans la région, avec un taux d'incident qui augmente de 21% par rapport à la semaine dernière, selon le dernier point de situation de l'ARS Normandie. Dans ce contexte, la vaccination et le respect des gestes barrières sont indispensables pour se protéger et protéger les autres.

Depuis la mi-septembre, l'épidémie repart à la hausse en Normandie. Mercredi 28 septembre 2022, l'Agence Régionale de Santé (ARS) Normandie observe un taux d'incident qui augmente de 21% par rapport à la semaine dernière. Il s'établit à 398,8 cas pout 100 000 habitants. L'augmentation la plus significative se trouve en Seine-Maritime avec 432,8 cas pour 100 000 habitants.

  • Seine-Maritime: + 28,3 % (taux d’incidence SPFdu 18/09 au 24/09 : 432,8)
  • Manche: + 20,5 % (taux d’incidence SPFdu 18/09 au 24/09 : 359,5)
  • Calvados : + 17,5 % (taux d’incidence SPFdu 18/09 au 24/09 : 379,3)
  • Eure: + 13,8 % (taux d’incidence SPFdu 18/09 au 24/09 : 374,5)
  • Orne: + 13,7 % (taux d’incidence SPFdu 18/09 au 24/09 : 415,4)

Le taux de positivité en hausse

Entre le18 et le 24 septembre, 52 984 personnes ont été testées dont 13 188 on tprésenté un résultat positif. Le taux de positivité augmente pour s’établir à 24,89 % contre 20,30 % au dernier point de situation du 14 septembre.

Les hospitalisations en légère hausse

Au 26 septembre, 720 personnes atteintes du Covid-19 sont hospitalisées (713 au dernier point de situation du 14 septembre), dont 28 en réanimation (26 lors du dernier point de situation).

La 4e dose recommandée

La deuxième dose de rappel (ou « 4e dose ») est fortement recommandée pour les personnes les plus à risque de développer une forme grave de la maladie :

  • les personnes âgées de 60 ans et plus ;
  • les adultes à risque de forme grave et leur entourage ;
  • les femmes enceintes. 

"Pour continuer de prévenir la diffusion des virus, gardons les bons réflexes acquis tout au long de la crise en aérant régulièrement, en se lavant souvent les mains, en utilisant du gel hydroalcoolique", rappelle l'ARS Normandie.

Le port du masque est hautement recommandé et nécessaire dans les situations de grande promiscuité, dans les lieux clos et mal ventilés, comme les transports en commun, et en particulier en présence de personnes fragiles. Il est aussi recommandé pour les personnes les plus vulnérables.

La Normandie toujours mobilisée pour la vaccination 

La campagne de vaccination se poursuit en Normandie, et notamment en termes de rappel vaccinal, pour lequel une mobilisation totale est indispensable pour réduire les risques d’attraper le Covid-19 et de développer des formes graves comme les « Covid longs » ou les hospitalisations, notamment chez les plus fragiles.

Au 24 septembre, depuis le lancement de la campagne de vaccination 7 961 824 injections ont été réalisées sur la population normande dont 2 523 853 de rappel (en cumul). 40% des Normands éligibles ont déjà effectué leur deuxième dose de rappel : "il faut poursuivre et amplifier la mobilisation dès aujourd’hui."

Les possibilités de vaccination sont nombreuses, notamment auprès des professionnels de ville (médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, etc.), pleinement mobilisés pour que chaque personne éligible puisse être protégée.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité