• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Randonnée : à la découverte du sentier des anciens chasse marées

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

C'est une route qui a été utilisée pendant près de 800 ans pour acheminer le poisson frais depuis Dieppe vers Paris. Aujourd'hui ce sont les randonneurs qui empruntent ce chemin historique. Partons  à la découverte du sentier des anciens chasse-marée !

Par Jonathan Pasque

Direction l'ancienne route des chasse-marée qui reliait Dieppe à Paris. Aujourd'hui, les randonneurs empruntent ce chemin mais il y a 800 ans, au XIIIème siècle, l'activité était toute autre. 
Les chasse-marée étaient des charrettes attelées à des chevaux de traits. La pérégrination commençait de la cité d'Ango, généralement au coucher du soleil, pour pouvoir livrer à l'aube du poisson frais aux parisiens.
Au grè de la marche, on peut découvrir des vestiges qui ont été construits pour ces convois exceptionnels comme le lavoir communal de Ménerval ou encore le pont du Coq par exemple.

Diaporama.



Si aujourd'hui les villages du sentier des chasse-marée sont plutôt calmes, il y a près d'un siècle c'était tout l'inverse. Car ce chemin était un itinéraire stratégique. Tout d'abord utilisé par les militaires, cette route est devenue la route du poisson parce que c'était le chemin le plus court pour relier Paris à la mer. A l'époque, il y avait des relais tous les trois lieues (1 lieue = 4 km) où les voyageurs pouvaient se reposer, se restaurer et nourrir leur chevaux. Pendant les grosses périodes de pêche, à l'automne, il faut imaginer qu'il y avait certains jours plusieurs dizaines de charrettes au galop sur ces grandes routes royales, ces grands chemins reliant Dieppe à la capitale. Chaque année, ce n'est pas moins de 6000 charrettes qui faisient le trajet pour alimenter les tables parisiennes.
Randonnée : à la découverte du sentier des anciens chasse marées
C'est une route qui a été utilisée pendant près de 800 ans pour acheminer le poisson frais depuis Dieppe vers Paris. Aujourd'hui ce sont les randonneurs qui empruntent ce chemin historique. Partons  à la découverte du sentier des anciens chasse-marée !


13 ouvrages visibles le long du parcours

Le long du parcours, on dénombre pas moins de 13 ouvrages. Le Pont de Coq en est un des plus remarquables. Datant de 1620, ce pont à une seule arche franchit l'Epte, une rivière qui prend sa source dans le pays de Bray et se jette dans la Seine près de Giverny. Situé à l'entrée d'une commune prédestinée : Saumont-la-Poterie et redécouvert en 2003, il a été entièrement restauré et rouvert au public en 2018.
 

Un chemin ouvert aux cyclistes

C'est sympa de découvrir ça, qu'ils aient construit cette piste et qu'on puisse encore l'emprunter. Qu'elle soit libre d'accès pour tout le monde, même aux cyclistes.

un couple de cyclistes anglais en balade

Les 160 kilomètres pouvaient être parcourus en 12h. Aujourd'hui, les randonneurs font vivre cette ancienne route de la mer. Les cyclistes peuvent eux aussi emprunter ce chemin grâce à l'avenue verte, créée le long de la voie ferrée qui, construite en 1848, a marqué la fin du commerce des chasse-marée. La ligne Dieppe-Paris étant la première à voir le jour en Normandie.

A lire aussi

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus