• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

En Seine-Maritime, les grandes villes perdent des habitants, les familles attirées par les périphéries

© S. Mortagne/ MaxPPP
© S. Mortagne/ MaxPPP

Dieppe, Le Havre et Rouen ont perdu, au total, 7000 habitants entre 2011 et 2016. C'est le résultat de la dernière étude démographique de l'INSEE. Le mouvement vers les petites villes qui font des lotissements se poursuit.

Par Sylvie Callier


A l'heure du mouvement des "gilets jaunes" et des questions sur l'impact et le coût des déplacements en voiture, voici une étude de l'INSEE qui nous éclaire.

Elle publie les résultats du recensement de 2016 et fait la comparaison avec les chiffres de 2011.

Les grandes villes perdent des habitants :
  • Le Havre 
170 352 habitant en 2016
(174 156 habitants  en 2011)
  • Dieppe 
29 606 habitants en 2016
(31 148 habitants en 2011)
 
  • Rouen
110 117 habitants en 2016
(111 553 habitants en 2011)


(source INSEE-27 décembre 2018)

Le mouvement inverse a fait grossir de petites communes autour des grandes villes entre 2011 et 2016. Les déplacements en voiture, les congestions aux heures de pointes, et la pression du prix de l'essence en découlent. 
  • Isneauville  + 2,9%
  • Boos  + 2,7%
  • Saint-Pierre-de-Manneville : + 4,2%
  • Fontaine-le-Bourg : +3,5%
  • Le Mesnil-Raoul : +2,2%
 
Population en Seine-Maritime
 La Seine-Maritime est le 15e département français pour
sa population.
En 2016, il comptait 1.255.700 habitants.
La croissance est faible, +0,1%  (soit 4500 habitants de plus entre 2011 et 2016)

En Normandie, c'est le département qui compte le plus de
naissances. C'est aussi celui qui compte le plus de départs d'habitants (16 100 entre 2011 et 2016)

source : INSEE

L'évolution démographique de la Normandie
 
La population de la Normandie en chiffres

Sur le même sujet

Interview du maire de Criel-sur-Mer

Les + Lus