• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Fécamp : début d’une nouvelle ère au Palais Bénédictine

Des affiches publicitaires inédites de Bénédictine ont été restaurées pour l'occasion. / © France 3
Des affiches publicitaires inédites de Bénédictine ont été restaurées pour l'occasion. / © France 3

Clap de fin pour l’espace d’art contemporain du Palais Bénédictine ce samedi. Après 30 ans d’expositions d’œuvres d’artistes incontournables, l’établissement change de cap et propose une plongée dans l’histoire de la célèbre liqueur.
 

Par Justine Saint-Sevin

C’est une page vieille de 30 ans qui se tournera samedi 9 février. L’exposition des deux artistes havraises "Rose K & Rose K" aura été la dernière du Palais Bénédictine et de son espace d’art contemporain. En effet, les archives ont remplacé les sculptures. La liqueur Bénédictine et son histoire sont désormais sur tous les murs.
 

L'art de la publicité par Bénédictine


Affiches inédites restaurées pour l’occasion et parfois montrées pour la première fois au public, le Palais a décidé de metre en avant la liqueur, la marque et ses siècles d'histoire. Cette décision s’inscrit dans la volonté du groupe Bacardi-Martini de se renouveler.

C’est simplement une question de stratégie. Nous nous concentrons sur la marque Bénédictine et les autres pièces seront dédiées à des expériences que nous proposerons à nos visiteurs», soutient Yolande de Bueil, responsable du Palais éludant de potentielles raisons financières.
 

Au côté de cette exposition consacrée à la publicité, secteur où Bénédictine est considérée comme précurseure, de l’inédit, des nouveautés avec l’apparition dans d’autres salles des ateliers cocktails ou des services de restauration. Grâce à ces prestations le Palais Bénédictine espère pouvoir conserver ses 111 000 curieux annuels.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Christophe de Ballore "C'est un attentat"

Les + Lus