[CULTURE À DOMICILE] Le duo Sabrina & Freddy Friant à l’origine d’un projet musical collaboratif #BRAVO

Sabrina & Freddy Friant sont deux artistes qui se produisent sur les scènes normandes depuis 20 ans.
Essence d’un duo singulier, à la vie et à la scène qui s’est construit au fil des années avec leur public. 
Sabrina & Freddy Friant
Sabrina & Freddy Friant © Sabrina & Freddy Friant

En 1998, au son de l’accordéon dans son magasin de musique, un passant découvre par hasard un jeune accordéoniste Freddy Friant... Il décèle en lui un véritable potentiel et une soif d’apprentissage. Cet homme, qui deviendra par la suite leur mentor et leur parrain, c’est Claude Courté.
Peu de temps après, c’est au tour de Sabrina de se révéler et de découvrir son talent : la chanson.
En 2000, le duo se lance et enchaîne peu à peu les prestations : soirées dansantes, thés dansants etc… Quatre années plus tard, « Les Friant » se forgent un nom et sortent en auto-production leur premier album : « Tous les deux ».
En 2008, accompagné par un public nombreux et fidèle, le duo leur dédie leur second album : « Duo pour Vous ».

Dernièrement, en 2019, ils sortent leur dernier opus : « Les Friandises » une oeuvre qui représente leur vie d’artiste, encore et toujours tournée vers le public. 

En effet, « Les Friant » c’est la culture d’une musique populaire incarnée par la convivialité et la proximité avec leur public qu’ils considèrent comme leur famille. De plus, ils participent au renouveau des traditionnels « Thé Dansant » et de l’accordéon qu’ils modernisent chaque jours en l’incluant dans leurs compositions pop & rock. Avec la volonté de se diversifier le duo créé en 2017 un spectacle hommage à Edith Piaf : « L’Ode à la Môme » qui a déjà réuni des milliers de spectateurs. 

"Leur apporter quelques minutes d’évasions à travers la musique, c’est notre façon de télé-travailler !"

Sabrina & Freddy Friant c’est environ 150 prestations à l’année, un train de vie relativement chargé ! Ces dernières semaines ont toutefois été marquées par des annulations successives, approximativement une cinquantaine entre les mois de mars et juillet. Bien que cela soit difficile, les deux artistes relativisent en profitant de leur maison aux alentours de Fécamp. 

De quelle façon vous adaptez-vous à la situation actuelle ?

« Le confinement est un mal nécessaire pour tous, nous pensons en premier lieu à nos deux fils, à notre famille et à nos ami(e)s danseurs [leur public]. Notre pensée va également à nos seniors qui sont isolés dans les maisons de retraite et les EHPAD, c’est pourquoi nous leur envoyons chaque semaine des medley de chansons qu’ils apprécient tout particulièrement afin de leur apporter quelques minutes d’évasions à travers la musique, c’est notre façon de télé-travailler ! ».
 
Comment interagissez-vous avec votre public ? Et êtes-vous plus actif sur les réseaux sociaux ?

« Oui bien entendu, les réseaux sociaux sont une façon pour nous de communiquer au quotidien avec notre public. D’une certaine manière, c’est l’unique moyen de conserver une liaison sociale avec l’extérieur. C’est pourquoi nous avons décidé de lancer un projet musical collaboratif qui a pour but de soutenir et féliciter toutes les personnes qui se battent chaque jour contre le coronavirus. Cette initiative a été largement soutenu par de nombreuses personnes, des milliers même. Nous avons écrit, une chanson « Bravo » qui résume l’actualité avec nos mots et notre vision. L’important pour nous, ce n’était pas réellement cette chanson, mais plutôt l’écho qu’il en reste ».


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture