Fécamp Grand'Escale : 10 navires à ne pas louper pour le week-end de l'Ascension

Des navires merveilleux ont jeté l'ancre dans le port de Fécamp (Seine-Maritime) pour la Grand'Escale. 80 bateaux sont rassemblés dans le bassin Bérigny pour la deuxième édition de l'évènement, du 8 au 12 mai 2024.

Voilà de quoi satisfaire les nostalgiques de l'Armada de Rouen pour ce long week-end de l'Ascension ! 80 bateaux venus de Normandie, de Bretagne et de toute l’Europe du Nord font escale pour la deuxième fois dans le port normand, du mercredi 8 au dimanche 12 mai 2024.

Une grande fête populaire où des milliers de visiteurs sont attendus sur les quais, les jetées du port de Fécamp, mais aussi sur la grande digue promenade et sur les hauteurs des falaises entre Fécamp et Etretat.

Des navires traditionnels et classiques, petits et grands... il y en a pour tous les goûts ! Nous vous en avons sélectionné 10 à ne pas manquer.

Cliquez ici pour découvrir le programme.

L'Etoile du Roy :

Vous l'avez peut-être aperçu dans Napoleon, ou les 3 mousquetaires. Le trois-mâts est la réplique d’une frégate Corsaire de 1745. Ce navire de 310 tonnes était armé de 20 canons et accueillait 236 hommes d’équipage à son bord.

Troisième plus grand navire traditionnel français, Etoile du Roy est aujourd’hui un extraordinaire navire pouvant embarquer 120 personnes en mer. Etoile du Roy a pour port d’attache Saint-Malo.

Le Marité :

Lancé le 24 juin 1923, à Fécamp, il possède treize voiles et 3 mâts d'un poids d'une tonne, surmontés d'un mât de flèche de onze mètres. Il a pratiqué la pêche à la morue sur les bancs de Terre-Neuve de 1924 à 1929.

Depuis 2012, le Marité, basé à Granville, embarque des passagers au départ du port de Granville pour des navigations touristiques et participatives dans la baie de Granville, dans l'archipel des îles Chausey ainsi qu'à Cancale.

Le Morgenster :

Ce voilier école travaille avec la Marine Royale des Pays Bas et fait aussi des voyages avec des passagers. Il mesure 38 mètres de long et a été en 1919. Le navire a entièrement été restauré en 2008.

Le Français :

Construit en 1948 à Svendborg au Danemark. Dans les années 1960, il a servi de navire de soutien à la pêche dans les îles Féroé. Racheté au Royaume-Uni en 1981, le bateau a ensuite été utilisé dans de nombreuses productions télévisées et cinématographiques, notamment Les trois Mousquetaires, Shackleton et David Copperfield.

Aujourd’hui, Le Français et son équipage sont basés au cœur de la cité corsaire de Saint-Malo. Disponible pour l’organisation de sorties en mer, tournage de film et autres opérations de relations publiques à quai et en mer.

La Granvillaise :

La Granvillaise est la réplique d'une Bisquine appelée La Rose-Marie qui était au 19ème siècle un bateau de travail exerçant dans la Baie de Granville pour draguer les huîtres et pêcher aux lignes.

C'est un 3 mâts d'une surface voilique de 240 m2. Ce bateau peut porter jusqu'à 300 m2 de voile en configuration régate. Actuellement il n'en reste plus que deux : La Granvillaise et La Cancalaise.

L'Hydrograaf :

L’ancien navire à vapeur Hydrograaf a été construit en 1910 au chantier maritime F(e)ijenoord à Rotterdam, Pays-Bas. Jusqu’en 1964 l’Hydrograaf était en service actif dans la Marine Royale Néerlandaise au Service Hydrographique pour enregistrer la profondeur des eaux côtières néerlandaises.

Aux Pays-Bas, l’Hydrograaf a toujours connu la gloire en étant le navire royal, parce que la reine Wilhelmina et la princesse Juliana l’ont utilisé pour des visites officielles à différents endroits dans le sud des Pays-Bas et dans les eaux zélandaises au cours des années vingt et trente.

Le Nao Victoria :

Réplique du navire qui a fait le Premier Tour du Monde entre 1519 et 1522, le plus grand exploit maritime de tous les temps. Pour la première fois dans l’histoire, un bateau qui part et revient au port de Séville commandé par Juan Sébastian Elcano, réussit à contourner la planète.

Le Shtandart :

Le Shtandart est la réplique exacte d’un navire de guerre originellement russe. Cette réplique fut construite en 1999 par des bénévoles. Elle n’a cessé depuis lors de naviguer sur les mers d’Europe.

C’est un musée vivant, sur lequel des centaines de stagiaires de tous âges ont développé leurs compétences de navigation à voile. À bord, vous découvrirez un travail passionnant au sein d’une équipe soudée dans une atmosphère sortie tout droit du 18e siècle.

Iris :

Un voilier traditionnel des Pays Bas. Iris est un des derniers «lougres de pêche» construit au début du XXème siècle (1916). Jusqu’en 1929, il pêchait le hareng à la voile en Mer du Nord jusqu’aux îles Shetland. 

Le Renard :

Le Renard est un Cotre Corsaire de 30 mètres de long. Ce voilier de légende est une réplique du dernier navire armé en 1812 par le célèbre corsaire malouin Robert Surcouf (1773 /1827). Il est un témoin emblématique de l’histoire de Saint-Malo et de la vie des corsaires.

À l’inverse de l'Armada de Rouen, des sorties en mer sont organisées pour une découverte inédite des falaises de la côte d’albâtre au cœur du spectacle nautique. En embarquant sur les voiliers du patrimoine pour une sortie de deux heures.

Découvrez tous les navires de Fécamp Grand'Escale en cliquant ici.