Feuilleton normand : Nos chers petits bistrots et restos de quartier

Au "Mieux ici qu'en face" dans le quartier du Pollet à Dieppe, les habitués se donnent rendez-vous chaque matin pour un petit café. L'occasion de deviser sur toutes sortes de sujets. / © Véronique Arnould / France Télévision
Au "Mieux ici qu'en face" dans le quartier du Pollet à Dieppe, les habitués se donnent rendez-vous chaque matin pour un petit café. L'occasion de deviser sur toutes sortes de sujets. / © Véronique Arnould / France Télévision

Ils sont aux coins de nos rues, des endroits chaleureux et familiers, pour y passer une heure ou deux ... ce sont les petits restos et bistrots d' habitués. Nous en avons choisi 4 en Normandie, il y en aurait bien d'autres, mais chacun d'eux illustrent l'importance de ces lieux.

Par Véronique Arnould

Sur la route, on les croise, on s'y arrête parfois, en se garant entre deux poids-lourss, ce sont les restos routiers. Les menus y sont simples et bon marché, on peut y manger en 45 minutes, soit le temps de pause d'un routier, et y faire des rencontres aussi.

Les restos routiers 

Dans l'Eure, il y a par exemple le Relais Européen à Marcilly la Campagne, tenu par Stéphane et Angèle depuis 2008. Sur le pont de 3h du matin à minuit, toute leur équipe se passe le relais pour accueillir les routiers de jour comme de nuit. Sur les tablées, on trouve des habitués, comme les salariés du coin qui "squattent" la table ronde, mais aussi des routiers de passage. Les plus sociables choisissent les grandes tablées pour partager le repas avec d'autres.
ils sont moins nombreux qu'auparavant, alors on en profite d'autant plus !
 

On ne va pas se cacher parce qu'on est au restaurant, on rigole, c'est comme ça, c'est pas prout prout quoi ! Natacha - Habitué du Relais Européen à Marcilly-la-Campagne. 

Resto routier le Relais européen dans l'Eure
Un reportage de Véronique Arnould, Judikaëlle Rousseau et Bruno Delande.

Le café des copains ... d'abord !

"Le mieux ici qu'en face", c'est une institution dieppoise,  un petit bar de quartier mais pas n'importe lequel : c'est le quartier du Pollet, celui des dockers, des pêcheurs ... et des retraités. Ils se donnent rendez-vous chaque matin pour papoter autourd 'un café. Depuis 20 ans, c'est Clet Arhan qui tient la boutique avec toujours autant de bonheur.

Je venais à la pêche avec des amis parisiens et on venait toujours boire un café ici, un jour le café a été à vendre, on a tout fait pour l'avoir - Clet Arhan, patron du Mieux ici qu'ailleurs.

Le bistrot des copains d'abord à Dieppe
Un reportage de Véronique Arnould, Judikaëlle Rousseau et Bruno Delande.

Le Lutin : Une arme contre les déserts culturels

Après deux ans de travaux dans leur longère, ils ont pu ouvrir leur café : Cécile et Clément proposent depuis 6 mois une nouvelle formule en milieu rural Le Lutin. C'est un café librairie sur le papier mais beaucoup plus en réalité. Concerts, ateliers bien-être, soirée dédicaces ... ce nouveau lieu veut ouvrir en grand ses portes à tous les publics et apporter un peu d'animation dans le village de Quiberville.
Café librairie de Quiberville
Un reportage de Véronique Arnould, Judikaëlle Rousseau et Bruno Delande

Le resto africain de Rouen connu par le bouche à oreilles

A Rouen, on connait l'adresse par le bouche à oreilles, c'est un lieu typique, où l'on mange pour pas cher : c'est le restaurant sénégalais Les Deux fleuves. Ancienne cantine du foyer de travailleurs, la cuisine a été réaménagée dans un local plus vaste depuis quelques années. Les habitués représentent 90 % des clients, apparemment quand on a trouvé l'adresse, on ne lâche plus le filon !
 
Resto sénégalais de Rouen
Un dernier conseil : profitez de ces lieux chaleureux et conviviaux. Et allez-y le ventre bien vide, en général les doses sont plus que généreuses !

 

Sur le même sujet

Les + Lus