A Montivilliers, une rupture de canalisation entraine un risque de pollution de la Lézarde

Des eaux usées se sont déversées dans les fossés proche du cours d'eau la Lézarde. Des analyses sont en cours.
Montivilliers : début des travaux le 4 juillet 2021 après la rupture d'une canalisation d'eaux usées.
Montivilliers : début des travaux le 4 juillet 2021 après la rupture d'une canalisation d'eaux usées. © Service communication de la ville de Montivilliers (Seine-Maritime)

C'est une succession d'incidents qui a mené à la rupture de cette canalisation d'eaux usées à Montivilliers, près du Havre. Les équipes interviennent pour déboucher la canalisation, vendredi 2 juillet 2021. Après une première tentative infructueuse, une nouvelle avarie est constatée et une deuxième tentative de débouchage échoue. La canalisation cède. 

Pollution maîtrisée

► Lundi 5 juillet – Après les premiers travaux de pompage entrepris dès le début du week-end, la circulation a été entièrement rétablie dès hier soir 19h dans les deux sens, entre le giratoire Monnet (au niveau du cinéma Les Arts) jusqu’à la jardinerie.

Dans un communiqué, Jérôme Dubost, le maire de Montivilliers a remercié tous ceux qui ont œuvré pour empêcher une dégradation de l'espace naturel et de la rivière qui coule en direction de la Seine :
"Clairement, le pire, c’est-à-dire une pollution catastrophique de la Lézarde, a été évité grâce à la mobilisation des services de la Communauté urbaine, de Véolia, d’entreprises sollicitées pour le pompage, des services de l’Etat ainsi que les services de la Ville de Montivilliers.
Je tiens à saluer cette intense mobilisation pendant plus de 48 heures (jour et nuit) pour éviter le pire."

Il restera à déterminer les responsabilités dans cet accident dont les conséquences auraient pu être dramatiques pour notre environnement."

Jérôme Dubost,
maire de Montivilliers

Des débordements d'eaux usées dans les fossés

La ville de Montivilliers et l'agglomération Le Havre Seine Métropole mandatent l'entreprise Véolia pour éviter une pollution. Un dispositif de pompage a été mis en place en amont de la canalisation endommagée. "Des camions hydrocureurs effectuent des rotations et des pompes permettent une dérivation de la zone de canalisation détériorée", précise la préfecture de Seine-Maritime.

Pour l'heure, les autorités expliquent qu'il n'y a pas eu de déversements dans le milieu naturel. Cependant, des eaux usées se sont déversées dans des fossés à proximité de la Lézarde. Selon l'ARS Normandie et l'Office français de la biodiversité une pollution du cours d'eau est envisageable dès le niveau de Montivilliers jusqu'à la jonction à la Seine. Les autorités précisent que la qualité de l'eau potable n'est en revanche pas altérée, aucun point de captage n'est concerné.

La pêche interdite

Le préfet de Seine-Maritime, Pierre-André Durand, a décidé d'interdire "la pêche, le ramassage de poissons, l'accès aux berges de la Lézarde et l'usage de l'eau pour l'arrosage ou pour abreuver le bétail." L'arrêté pris par le préfet court jusqu'au lundi 5 juillet inclus. La préfecture précise que des analyses sont toujours en cours, en amont et en aval de la zone où les débordements ont été constatés. 

Selon Véolia, les déversements dans les fossés ont cessé depuis samedi soir, 23h30.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement baie de seine pollution faits divers travaux publics