Au commissariat du Havre, alerte sur la souffrance au travail des policiers

Démotivation, arrêts maladie en série, incompréhension...la situation est devenue alarmante au commissariat central. Le Préfet et le directeur départemental de la sécurité publique sont saisis. 

Le commissariat central du Havre, un bâtiment récent.
Le commissariat central du Havre, un bâtiment récent. © P. Thiry/ France Télévisions

Cellule de veille des risques psychosociaux, enquête de commandement...Au commissariat du Havre, l'organisation et les méthodes de "management" sont scrutées par des regards extérieurs.

Depuis la fin 2020, l'ambiance de travail s'est dégradée.   Le secrétaire régional du syndicat SGP police décrit  : 

" un management d'un autre temps, une perte de repères, une grande souffrance pour la vie professionnelle et personnelle", "On a commencé à avoir des officiers, des gardiens de la paix qui se mettaient en arrêt maladie, des arrêts de burn-out (NDLR : syndrome d'épuisement professionnel)"

Au Havre, la souffrance au travail des policiers du commissariat central

Le cahier de CHSCT a permis aux agents de livrer leurs exemples et impressions. La cellule de veille des risques psychosociaux est activée.
 

Du côté médical, nous sommes très vigilants, vous le savez, dans la Police, il y a beaucoup de suicides

F. Desguerre, Secrétaire régional Unité SGP Police

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie