Les galets, espèce protégée à Etretat

A la fin de l'été, Etretat constate que la couche des galets de la plage est plus fine. Les milliers de visiteurs ont simplement voulu rapporter un souvenir. Les galets ne sont pas seulement beaux...ils forment un rempart qui protège  des inondations et de l'érosion des falaises. 

A Etretat, prendre un seul galet sur la plage est passible d'une amende de 90 euros. Des panneaux le signalent. La consigne glisse sur les promeneurs comme l'eau sur le plumage d'un goéland.

La jolie station balnéaire est exposée au tourisme de masse. Un million de visiteurs par an. L'association "touche pas à mes galets" estime que trois à quatre-cents kilos sont retirés chaque jour de l'été pour garder un souvenir.
 

Ces galets sont tentants, très doux, avec de jolies formes. Charles Aznavour leur a consacré une chanson romantique. Les Etretatais y tiennent car ils protègent la ville des inondations. Ils atténuent aussi les coups de boutoir des vagues contre les pieds des falaises.

En ramasser un, sans exagérer, ce n'est pas un grand crime !

Les gens doivent être respectueux du site, c'est tout !

 
durée de la vidéo: 02 min 12
Etretat : les galets, espèce protégée
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine sorties et loisirs environnement société