Polémique autour des concerts du rappeur havrais Médine au Bataclan

© France 3 Le Havre-Baie de Seine
© France 3 Le Havre-Baie de Seine

Depuis le dimanche 10 juin 2018, une polémique alimente les réseaux sociaux : le rappeur havrais Médine peut-il se produire au Bataclan ? La question a été soulevée par l’extrême droite. Explications.

Par MR/AFP

Pour ou contre les concerts de Médine au Bataclan ? Depuis dimanche, chacun y va de son tweet ou post Facebook. Politique ou anonyme réagissent à la polémique lancée par des élus de droite et d'extrême droite qui ont protesté contre les prochains concerts du rappeur Médine au Bataclan, théâtre d'attentats en novembre 2015, en lui reprochant  d'anciennes chansons comme "Don't Laïk" ou "Jihad".





Sollicité par France 3 Normandie, le rappeur n'a pas non plus réagi.



Une pétition demandant leur annulation a été lancée sur change.org par Grégory Roose, ex-délégué départemental du FN dans les Alpes-de-Haute-Provence. A12h30 ce lundi 11 juin, plus de 15.000 personnes avaient signé cette pétition.


La vidéo d'un des titres de Médine qui fait polémique "Don't Laïk"




Ce titre était paru une semaine avant l'attentat jihadiste contre Charlie Hebdo, lors duquel deux hommes armés avaient exécuté 11 personnes dans les locaux parisiens de l'hebdomadaire satirique.

Don't Laïk+ est aux fondamentalismes laïques ce que les caricatures de Charlie Hebdo sont aux fondamentalismes religieux

s'était défendu Médine plus tard dans une tribune publiée dans L'Obs.

Médine fait son mea culpa


L'an dernier, lors d'un séminaire consacré au rap à l'Ecole normale supérieure, il avait toutefois reconnu avoir "eu la sensation d'être allé trop loin" avec cette chanson.

La provocation n'a d'utilité que quand elle suscite un débat, pas quand elle déclenche un rideau de fer,

avait-il dit, selon des propos rapportés par Les Inrocks.



Les associations de victimes de l'attaque du Bataclan n'ont pas réagi dimanche. L'ancien vice-président de l'association de victimes 13onze15, Emmanuel Domenach, a toutefois twitté à l'adresse de Marine Le Pen:

De son côté l'association Life for Paris précise que la salle du Bataclan est libre de sa programmation sous contrôle de la préfecture de police de Paris.

 

Les pour et contre Médine au Bataclan s'expriment sur Twitter avec le mot-clé #MedineAuBataclan.

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus