Sport insolite : des Havrais, vice-champions de France en VTT tandem

Mathieu Chapelle et Anaïs Gravelais sont vice-champions de France pour la seconde année consécutive de VTT en tandem / © France 3 Normandie
Mathieu Chapelle et Anaïs Gravelais sont vice-champions de France pour la seconde année consécutive de VTT en tandem / © France 3 Normandie

C'est un duo havrais surprenant. Mathieu Chapelle et Anaïs Gravelais sont vice-champions de France UFOLEP pour la seconde année consécutive de VTT en tandem. Une discipline peu pratiquée, et pourtant les sensations fortes sont au rendez-vous.

Par David Frotté

Ils ne sont qu'une dizaine en Normandie, à peine 200 en France. 
Eux se sont trouvés au feeling, par hasard, sur une compétition de VTT et sont devenus : le bon, la brute et le tandem.

Mathieu Chapelle, 39 ans, l'expérimenté, pratique en tandem depuis 10 ans. Il a pédalé avec différents partenaires, mais elle est la première femme.
Anaïs Gravelais, 29 ans, vient du rugby, et ne faisait au début du vélo que dans le cadre d'une rééducation après une opération des ligaments croisés.

Ils ne sont pas en couple, mais ont dû apprendre à ne faire qu'un sur le vélo.
La logique du milieu aurait voulu qu'elle soit le captain, à l'avant du tandem. Et lui le stocker, à l'arrière, à assurer le rythme. Mais Mathieu, plus habitué au VTT, est le pilote, "le bon". Alors elle joue "la brute". A l'inverse des autres duos mixtes en tandem.
 
 

Une pratique intense

Musculation, course à pied, vélo en solo. Nos deux champions sont clairement des sportifs de haut-niveau.
Avec 10 à 15 heures d'entraînement par semaine, ils ne laissent rien au hasard, travaillant particulièrement le gainage et l'explosivité.

Sur des parties très techniques, le poids et l'envergure du vélo (2,45 m) rendent certains passages de relief plus difficiles. Mais dès que le terrain est plat, on double facilement les cyclistes individuels.

Du physique, il en faut quand on sait qu'une course comme les championnats de France dure 1h30, sans aucun moment de répit, avec des pointes à 45 km/h sur le plat, et beaucoup, beaucoup de dénivelé au milieu des arbres et des pierres.
Ce genre de tracé ne laisse pas le droit à l'erreur... Ou à l'incident technique.

Anaïs y a laissé récemment quelques dents, avec une lèvre explosée

La roue avant se dérobe.... Mathieu glisse et tombe. Moi, avec la vitesse et la longueur du tandem, je fais un soleil et je passe par-dessus lui... Je tombe la tête la première sur le sol. C'est des cailloux etc...  J'ai fini à l'hôpital, ça arrive ! 

Des Havrais, champions de VTT en tandem

Sur le même sujet

Rallye automobile Père et fille (25'40) Vachement Normand - octobre 2019

Les + Lus