La piscine de Bihorel ferme pour deux à trois ans

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Ce mercredi 31 août au soir, la piscine Transat de Bihorel ferme ses portes pour une durée de deux à trois ans. Une fermeture pour travaux qui coïncide avec la fin du contrat de gestion passé avec l'exploitant Vert Marine. 15 salariés doivent être reclassés.

Par Marie du Mesnil-Adelée

Mise aux normes d'accessibilité, travaux sur la toiture, le système de ventilation, agrandissement des vestiaires, réfection de la plage autour de la piscine et rénovation du système énergétique vieillissant pour tenter de limiter son impact écologique : les travaux prévus dans la piscine Transat de Bihorel sont estimés entre 4 et 5 millions d'euros.

Un budget impossible à gérer pour les deux seules communes gestionnaires, Bois-Guillaume et Bihorel. Elles en appellent aux autres collectivités territoriales et notamment à la métropole, puisque 80% des usagers de la piscine viennent d'autres communes limitrophes, selon Pascal Houbron, maire de Bihorel et président du syndicat intercommunal Bois-Guillaume-Bihorel. Mais tout n'est pas encore bouclé...

Deux à trois ans, c'est donc le temps nécessaire pour d'abord trouver les financements puis réaliser les travaux. Et aussi préparer le nouveau contrat de gestion puisque celui actuellement en place avec Vert Marine se termine après 22 ans d'exploitation. 15 salariés doivent être reclassés dans les autres sites du groupe, "mais ce sont des personnes non mobiles", nous a confié Laurence Carles, directrice de la piscine / Vert Marine.

Les réactions des usagers, recueillies ce matin par Didier Meunier et Bruno Delande :

Fermeture de la piscine de Bihorel

 

Sur le même sujet

Les + Lus