Normandie : des nichoirs pour accueillir les rapaces sur les exploitations agricoles

Publié le

Et si l'on faisait revenir les rapaces dans nos campagnes ? C'est l'initiative du syndicat du bassin versant qui installe des nichoirs pour les chouettes et faucons de nos régions. Le but : favoriser la reproduction de ces espèces, tout en réduisant le nombre de rongeurs sur les exploitations agricoles.

Offrir un habitat favorable à la reproduction pour les rapaces : c'est l'objectif des bénévoles du Groupe Ornithologique Normand.  Depuis deux ans, ils vont de ferme en ferme, munis de leurs marteaux, de leurs échelles pour fixer des nichoirs sur les toits des exploitations agricoles ou sur les branches des arbres environnants.

Ces petites boîtes accueilleront au printemps les chouettes et faucons présents dans le secteur. Elles favorisent chaque année plusieurs dizaines de naissances.

Le Groupe Ornithologique Normand couvre différentes zones de la région Normandie. Ce matin-là, les bénévoles se rendent dans une exploitation de Seine-Maritime, à  Aubermesnil-aux-érables.

François-Xavier Plaisant, bénévole au Groupe Ornithologique Normand, explique sa démarche :

" L'idée de ces nichoirs c'est de donner des lieux de nidification aux rapaces nocturnes et diurnes, cela manque cruellement dans la région. On va en installer dans les fermes, dans les églises, ou chez des particuliers. Ces espèces manquent de sites de nidification, comme par exemple la chouette chevêche, elle niche beaucoup dans les vergers, mais beaucoup d'arbres ont été abattus, avec ces nichoirs,  on leur donne un petit coup de pouce !"

La présence de rapaces, c'est aussi un atout précieux pour les agriculteurs qui souhaitent épargner leurs sols et répandre moins de produits phyto sanitaires. Car ces chouettes et faucons chasseurs se nourrissent des rongeurs qui pullulent sur les exploitations. Leur présence constitue donc une solution naturelle à l'invasion des souris et permet de limiter l'utilisation de rongicides. 

Xavier Menpiot , l'exploitant de la ferme d'Aubermesnil-aux-érables, est séduit par ce dispositif :

"On a été sensibilisés par le groupement ornithologique. Ces rapaces, ça permet de réduire de manière naturelle tous les dégâts causés par les campagnols et les autres rongeurs au niveau de la plaine, c'est une solution pour réduire l'utilisation des produits, en fait c'est du gagnant-gagnant"

Le reportage de France 3 Normandie :

https://youtu.be/IoxW4u8oMf8

Les nichoirs sont généralement installés près de points de captage d'eau, pour attirer les rapaces dans ces zones. L'idée étant de préserver la qualité de l'eau de la nappe phréatique. Moins de rongeurs signifie moins de produits chimiques, et donc une terre plus saine et une meilleure qualité de l'eau. 

En partie financées par le département, ces boîtes coûtent une dizaine d'euros à l'unité aux agriculteurs. Un peu plus de cinquante nichoirs sont déjà en place, attendant leurs locataires, qui devraient se manifester à l'approche du printemps !