La Normandie au fil des chemins : cinq idées de balades sur la Côte d'Albâtre

5 idées de balades sur les chemins de la Côte d'Albâtre (Normandie - Seine-Maritime) / © Pascal Treichler Pixabay
5 idées de balades sur les chemins de la Côte d'Albâtre (Normandie - Seine-Maritime) / © Pascal Treichler Pixabay

Avec ses 130 kilomètres de côte, la Côte d'Albâtre est un grand terrain de jeux pour les amateurs de balades. Nous en avons sélectionné 5, à ajouter à celles que Vincent Chatelain, notre "Normandie-trotter", vous fait découvrir dans un numéro d'Histoire de se balader spécial Côte d'Albâtre.

Par CG

Agendas, balades, amis, famille, nature se mêlent bien agréablement avec le retour des beaux jours...
Nous apportons ici notre pierre à l'édifice avec quelques idées de sorties pour découvrir ou re-découvrir quelques chemins et curiosités de la Côte d'Albâtre, en Seine-Maritime. Une côte longue de 130 kilomètres, qui s'étend du Havre au Tréport, imposant front de mer du Pays de Caux fièrement dressé face à la Manche, défiant la mer et le vent du large. 



Veulettes sur mer, à l'embouchure de la Durdent / © Mairie de Veulettes sur mer
Veulettes sur mer, à l'embouchure de la Durdent / © Mairie de Veulettes sur mer

A pied ou à vélo : la basse vallée de la Durdent 


La balade commence sur la côte, à Veulettes-sur-Mer, pour un parcours nature facile de 7,5 km (1h45 environ) que vous pourrez également faire à vélo ou même à cheval. Il ne s'agit pas de longer la côte, bien au contraire, le tracé rentre rapidement dans les terres pour découvrir la vallée de la Durdent (petit fleuve de 23 km), une vallée classée pour son intérêt biologique remarquable. A mi-chemin entre l'estuaire de la Seine et celui de la Somme, des passereaux et oiseaux migrateurs viennent s'y abriter à marée haute ou en cas de gros temps. Ils y trouvent refuge et nourriture grâce à la diversité particulière des espèces végétales.  
A noter : toilettes et tables de pique nique sont à disposition à mi parcours (Paluel)

► consulter et télécharger la carte topographique


Des Loges à Etretat en vélorail / © TTEPAC
Des Loges à Etretat en vélorail / © TTEPAC

Des Loges à Etretat en vélorail 


Pas trop envie de marcher ? Voici une sortie idéale à faire en famille ou entre amis pour découvrir la côte d'Albâtre. Commencez la balade en vélorail aux Loges et arrivés à Etretat, revenez en train ! En plus, ce ne sera pas trop difficile puisque le trajet en vélorail se fait en descente. Embaquez sur une draisine - 5 personnes maximum par draisine - aux Loges. Attention, il faut réserver auprès de l'ETTEPAC (Train Touristique Etretat PAys de Caux) 




Quiberville-sur-mer / © Stéphane L'Hôte
Quiberville-sur-mer / © Stéphane L'Hôte

Le chemin de la Saâne


Voici une boucle de trois heures de marche qui longe la Côte d'Albâtre puis entre dans les terres, dans la vallée de la Saâne. Sur les hauteurs, deux beaux points de vue sur Quiberville et plusieurs bâtiments typiques du Pays de Caux (fermes et églises cauchoises)

Cette boucle propose quelques chemins de traverse qu'il sera bien difficile d'éviter : 
- dès le début tout d'abord puisque le totem de départ de la balade commence au pied de l'escalier qui mène à la plage. L'appel de l'air du large vous attirera certainement vers la grève et peut-être aurez-vous envie de marcher jusqu'au blockhaus planté verticalement dans le sol au pied des falaises (vidéo)
- à Longueil, le marais (entre la Saâne et une mare) propose un sentier pédagogique qui permet de découvrir la faune et la flore de cet écosystème de zone humide. 
- Quiberville était très appréciée au 19ème siècle. De très belles villas Belle époque sont à découvrir dans le village. 

la carte en détail du parcours 



Histoire de se balader sur la Cote d'Albatre / © Media TV
Histoire de se balader sur la Cote d'Albatre / © Media TV

Histoire de se balader sur la côte d'Albâtre


Vincent Chatelain parcourt aussi la Côte d'Albâtre pour Histoire de se balader. C’est dans ce décor solennel, à quelques encablures des stations balnéaires les plus fréquentées du département qu'il part dénicher les plages discrètes et sauvages. Des plages cachées qui font le bonheur des visiteurs aussi bien en pleine saison que le reste de l’année. 
Vincent débute sa balade en descendant la valleuse d’Antifer pour accéder à la plage du Tilleul. Puis il fait la connaissance de Paul, champion de Stand up paddle, spécialiste des plages accessibles uniquement par la mer.
Enfin il nous fait visiter le petit port de pêche d’Yport, ses doris si typiques, ses cabines de plages, les dernières de Seine Maritime.

► Histoire de se balader sur la Côte d'Albâtre
     Dimanche 27 mai 12h55
     sur France 3 Normandie



Vue panoramique du Tréport / © seine-maritime-tourisme.com
Vue panoramique du Tréport / © seine-maritime-tourisme.com

Traverser la falaise et se promener sur le sentier du littoral


Le GR21 est le sentier de grande randonnée qui suit le littoral de la Côte d'Albâtre, sans pour autant le longer dans sa totalité. Le sentier GR21 s'ecarte souvent de la falaise pour rentrer dans les terres. Le recul du bord des falaises est souvent à l'origine de son tracé. Il est dû aux effondrements périodiques de la craie, rongée par la mer au niveau du rivage. Ces falaises sont vivantes, ceci en est une preuve.
Pourquoi ne pas rentrer dedans pour y voir de plus près ? Les promeneurs curieux et peu portés sur les efforts physiques trouveront leur bonheur au Tréport.
Leur balade idéale commencera sur les quais du port du Tréport, puis ils rejoindront l'entrée du funiculaire (gratuit) qui les transportera 110 mètres plus haut en moins de 2 minutes, en traversant la falaise. Arrivés au sommet, ils pourront profiter du magnifique point de vue sur la ville et ses toits colorés.
N'étant pas fatigués, ils pourront poursuivre la balade sur le début du sentier du littoral, qui commence presque à ce niveau et pourquoi pas aller jusqu'au Mesnil Val en suivant la route (sentier non sécurisé). 



© Stéphane L'Hôte France 3 Normandie
© Stéphane L'Hôte France 3 Normandie

Une ballade de 462 marches aller / retour à Sotteville


Ici pas de funiculaire pour atteindre la grève. A Sotteville, c'est un escalier qui mène du haut en bas des falaises. Même si à cet endroit elles ne sont pas les plus hautes de la Côte d'Albâtre, il vous faudra la force de descendre (ce qui n'est pas le plus difficile !) et de monter les... 231 marches ! Cet escalier a été aménagé au début du siècle dernier avc des rails pour remonter les galets qui servaient à faire de la poudre pour abrasifs 

D'abord en bois,il a été reconstruit en 1954. Tout au long de la descente / montée on observe facilement les différentes strates géologiques qui constituent les falaises dela côte d'Albâtre. Les passionnés de géologie trouveront leur compte dans cette ascension ! Et les enfants pourront guetter les nichoirs des mouettes. 
Les pêcheurs, eux, profiteront de la marée basse pour remplir leurs paniers de bouquets, que l'on appelle ici des palémons.
Et pour celles et ceux qui ont peur des marches, une balade d'1h45 sur les falaises et l'arrière pays de Sotteville les attend !



A lire aussi

Rouen : la "Normandie Pride" pour le droit à la différence

Les + Lus