Cet article date de plus de 5 ans

Pays de Bray : les habitants inquiets de l'ouverture aux trains de fret de la ligne Serqueux-Gisors

L'enquête publique sur la "modernisation de la ligne Serqueux-Gisors" débute ce 8 mars. En 2019, il est prévu que 25 trains de fret quotidiens circulent de jour comme de nuit sur la voie ferrée
La manifestation à Gournay-en-Bray ce mardi 8 mars 2016
La manifestation à Gournay-en-Bray ce mardi 8 mars 2016 © Julie Howlett


Des habitants et des élus ceints de leur écharpe tricolore ont tenu à manifester leurs craintes. Leur paisible paysage va être traversé par de longs trains de fret . Cette modernisation doit permettre de faciliter la circulation des trains entre le port du Havre et la région parisienne.

 "le Grand Port Maritime du Havre doit se doter des moyens de mieux irriguer son arrière-pays. Cela passe par le développement des modes de transports massifiés au premier rang desquels figure le transport ferroviaire. Or l'itinéraire Paris- Rouen-Le Havre ne peut plus absorber de trains supplémentaires."
(source : présentation du projet)

Au pays de Bray, des passages à niveau vont être supprimés. Les habitants redoutent d'être coupés des communes voisines. Il craignent aussi le bruit de ces trains qui rouleront entre 60 et 100 km/h. 

Reportage de Julie Howlett et Cédric Lepoittevin

durée de la vidéo: 01 min 26
Gournay-en-Bray : manifestation contre la circulation de trains de fret

L'enquête publique va durer du 8 mars au 26 avril. Elle va permettre aux riverains de la ligne Serqueux-Gisors de consulter le dossier dans une les mairies et aussi sur internet. Ils pourront formuler leurs avis sur le projet dit de "modernisation".

Les grandes lignes des aménagements qui doivent être réalisés :

(source : préfecture de Seine-Maritime)


© Julie Howlett

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie environnement société pays de bray