Polémique à Etretat où les autocars sont écartés du centre-ville et du bord de mer

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

Depuis début juillet le stationnement des cars de tourisme n'est plus gratuit.
Mécontents, des voyagistes envisagent de ne plus desservir Etretat…

VIDEO : le reportage France 3 Le Havre-Baie de Seine de Bénédicte Drouet et Hervé Guiraudou

 

"Une forme de justice"

Réguler la circulation dans les petites rues du centre de la commune : voilà l'un des arguments du maire d'Etretat pour justifier la mesure qui s'applique depuis le 1er juillet 2016 : obliger les autocars à se garer sur un parking dédié situé à 400 mètres du centre et de l'accès à la mer et payer 50 euros par jour, quelque soit la durée de stationnement…


Evoquant "une forme de justice" (puisqu'ainsi les voitures ne sont plus seules à être soumises au stationnement payant) le maire d'Etretat précise que 50 euros est "un tarif raisonnable puisque cela peut représenter un euro par passager".


Etretat boudé par les autocaristes ?

Du côté des professionnels du tourisme et du voyage, cet arrêté municipal est très mal vécu. Ne pouvant même plus déposer des passagers place de la mairie, les autocaristes déplorent devoir se garer si loin et pour si cher.
Le 23 août, interrogée par la rédaction de France 3 Normandie, la fédération des transports de voyageurs a déclaré que les surcoûts ne sont plus acceptés par les clients et que des destinations  (comme celle d'Etretat) sont ainsi supprimées…

durée de la vidéo: 01 min 38
Etretat : polémique au parking des cars ©France 3 Normandie