Cambriolages : pourquoi la Normandie est-elle la 2ème région la moins touchée ?

Publié le

La Normandie est la deuxième région française la moins touchée par les cambriolages. Ceux-ci tendent à diminuer depuis 2016. On vous décrypte pourquoi.

Juste derrière la Corse, la Normandie est la 2ème région de France la moins touchée par les cambriolages en 2022. C'est ce que démontre la dernière étude publiée conjointement par l'Insee et le Service statistiques ministériel de la sécurité intérieure. 

Des cambriolages généralement en baisse

Globalement depuis 2020, le nombre de cambriolages est à la baisse sur l'ensemble de la France.Il s'agit d'une tendance car l'année dernière ce type de délit a augmenté dans une vingtaine de départements français.

En Normandie, une hausse de 13 % a été constatée entre 2021 et 2022. Derrière cette augmentation ponctuelle, la tendance entre 2016 et 2022 est pourtant bien à la baisse : -22% en Normandie et -15% à l'échelle nationale.

L'impact de la crise sanitaire

Cette baisse s'explique en partie par l'impact de la crise sanitaire dans notre quotidien. Confinement, fermetures des classes, télétravail, restrictions de voyages... Le fait d'être davantage à son domicile dissuade les cambrioleurs. 

En revanche, comment expliquer que les foyers normands sont moins cambriolés que les autres foyers français ? Actuellement, il y a 3,6 cambriolages pour 1 000 logements en Normandie alors que la moyenne nationale est de 5,8.

Rouen et Evreux sont les villes les plus touchées

Il y a pourtant de fortes disparités selon les endroits en Normandie. Les zones les plus touchées par les cambriolages sont globalement les "aires urbaines" de Rouen (Seine-Maritime), d'Evreux et de Verneuil d'Avre-et-d'Iton (Eure), de la Ferté-Macé (Orne). 

L'aire de Rouen compte à elle seule 1 700 cambriolages, soit un peu plus d’un quart des cambriolages normands ! 

Ces inégalités s'expliquent par la "densité de population" mais aussi par "les différences de revenu médian" selon Christian Camesella, directeur adjoint du service Etudes et diffusion de l'Insee pour la Normandie.

Une sorte de paradoxe car les résidents des communes plus aisées sont aussi le plus souvent des cadres, lesquels télétravaillent davantage.

Autre facteur propice aux cambriolages : la proximité d'un foyer avec une route de passage car cela facilite les accès/sorties à un logement pour les cambrioleurs. 

Une hausse des cambriolages à la campagne

Les départements de la Manche et du Calvados, plus ruraux, sont les départements normands les moins touchés. Toutefois les cambriolages dans les zones rurales tendent à augmenter de plus en plus car les cambrioleurs ciblent des foyers reculés afin de ne pas se faire repérer.

Autre information notable de cette étude : un tiers des victimes de cambriolages ne portent pas plainte. Cela permettrait pourtant d'avoir plus d'informations pour retrouver les malfaiteurs et donc résoudre plus d'affaires. A l'heure actuelle, le taux d'élucidation de ce type d'affaire est de seulement 8%. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité