Caudebec-lès-Elbeuf : l'école des arts graphiques animés forme sa première promotion

Cours de perspective pour la première promotion de l'école avec sa fondatrice Hélène Moinerie / © P. Cornily/France Télévisions
Cours de perspective pour la première promotion de l'école avec sa fondatrice Hélène Moinerie / © P. Cornily/France Télévisions

C'est la première école d'animation graphique installée en Normandie. Loin des contraintes et des coûts de la vie parisienne,16 élèves étudient en 3 ans l'art de concevoir de l'image animée.Cette compétence est recherchée pour des secteurs passionnants: publicité, jeux vidéos, cinéma, communication

Par Sylvie Callier


L'image animée est partout dans notre quotidien. Elle associe l'art de l'observation, du dessin et la connaissance approfondie des technologies numériques. 

Beaucoup de jeunes souhaitent travailler dans ce domaine "de rêve" et il recrute.  En 2017. La production d'animation et d'effets visuels employait 7200 personnes .

 Les français sont appréciés dans les studios américains. Il y a de très bonnes formations dans notre pays. Des écoles commencent à être créees hors de Paris.

La fondatrice de l'école Lanimea ouverte à Caudebec-lès-Elbeuf , Hélène Moinerie, fut élève de l'école de l'image des Gobelins.

Installée en Normandie, elle a fait le pari d'une installation en région. La première promotion compte 16 élèves. La scolarité pour une année coûte 5500 euros.  Les stages auront lieu en 2e et 3e année.
 
A Caudebec-lès-Elbeuf, la première promotion de l'école Laniméa
Reportage de T. Franceschet et P. Cornily

 Douze professeurs enseignent à l'école des arts graphiques. Ce sont des professionnels du secteur de l'animation, explique la directrice.

Les élèves, recrutés après le bac étudient le dessin, notamment le croquis avec des modèles vivants, l'animation, le design graphique, l'infographie, l'histoire de l'art et du cinéma..

 

Sur le même sujet

Les + Lus