Des ateliers AFPA pour reconnecter les jeunes décrocheurs

Redonner confiance aux jeunes, après un décrochage scolaire, c'est une des missions à Rouen de l’AFPA, l’Agence de Formation Professionnelle des Adultes qui réserve des formations aux 16-18 ans, déscolarisés, mais trop jeunes pour travailler,

© France 3 Normandie

C'est un dispositif qui rentre dans le cadre du programme national "1 jeune, 1 solution". A l'AFPA de Saint Etienne du Rouvray (76), la Promo 16/18 a pour objectif de remobiliser les jeunes décrocheurs scolaires : 

La Promo 16.18 est ainsi un programme dédié aux jeunes de 16 à 18 ans concernés par la mise en œuvre de l’obligation de formation depuis la rentrée 2020.

Elle s'adresse donc en priorité à toutes celles et tous ceux qui ne sont ni au collège ou au lycée, ni en formation ni en emploi, même partiel. Et elle intervient en complémentarité des dispositifs existants pour lutter contre le décrochage scolaire.

 

4 mois pour partir à la reconquête de soi et de nouveaux horizons 

 

Cette Promo 16//18 s'écoule en principe sur une période de 13 semaines qui permettent aux jeunes concernés de suivre une trame commune. Il s'agit d'abord de les réconcilier avec leur avenir en leur ouvrant de nouvelles perspectives par le biais de l'orientation. Objectif : révéler leurs rêves, leurs talents dans un cadre de confiance. 

Il faut ensuite pouvoir les guider vers plus d'autonomie en les sortant de leur univers quotidien, afin de leur faire découvrir les métiers et les opportunités dans leur région ou ailleurs, et notamment les métiers émergents ou en tension.

Enfin, cela va permettre de valider leurs compétences et leurs expériences acquises par des "open badges" : des compétences socles de base et transversales, incluses dans des compétences numériques.

Résultat  : en quatre petits mois, ils peuvent à leur rythme se reconnecter en douceur au monde du travail mais avec un nouveau projet de vie à la clé. 

 

4 mois pour se reconstruire
4 mois pour se reconstruire © AFPA

 

Découvrir des métiers sur le terrain et s'imaginer un nouvel avenir  

A Saint Etienne du Rouvray, tous les matins, ils se sont ainsi retrouvés en salle informatique pour suivre un programme chargé en mathématiques, français ou même pour certains un apprentissage du code de la route. Mais pas question pour autant d'appliquer des méthodes trop scolaires. Le but est avant tout de faire le point sur leurs capacités et leurs lacunes. 

 

"C'est une manière différente d'accroitre leurs compétences pour qu'ils aient à nouveau une image positive d'eux mêmes. Et en 4 mois, on peut vraiment les aider à se remotiver et leur montrer qu'ils peuvent eux aussi réussir."

Jean Yves Soobben, Responsable "la Promo 16/18, AFPA Normandie

En 4 mois, la plupart d'entre eux a pu effectuer des stages, enrichir son CV, et même découvrir des métiers, comme celui de plombier par exemple. 

Pour l'AFPA, qui les a accompagné au quotidien dans toutes leurs démarches, la formule, encourageante, a plus que porté ses fruits. 

"Nous avons des jeunes qui vont reprendre un cursus scolaire, d'autres qui vont rentrer en apprentissage. En fait, cette promo leur a permis de se poser pour mieux repartir sur autre chose."

Nathalie Le Bourgeois, Coordinatrice régionale "La Promo 16/18".AFPA Normandie.

 

 

Alors que certains s'imaginent désormais en artisan carreleur à leur compte, d'autres vont repartir en entreprise ou entamer une formation diplomante. Toutes les antennes normandes de l'AFPA proposent ce programme innovant tout au long de l'année.

Mais au total, 35 000 jeunes sont concernés sur tout le territoire.  

 

Retrouvez le témoignage de ces jeunes participants au programme 16/18 dans le reportage de Stéphane Gérain et Olivier Flavien. 

 

Des ateliers AFPA pour les jeunes décrocheurs ©France 3 Normandie

  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société emploi économie