JO de Paris 2024 : pourquoi la Normande Pénélope Leprévost doit renoncer aux Jeux Olympiques

Présélectionnée par la Fédération française d'équitation pour disputer les Jeux Olympiques de Paris 2024, Pénélope Leprévost doit finalement déclarer forfait pour l'événement à cause de l'état physique de son cheval : Bingo del Tondou s'est blessé et a été opéré du boulet.

Coup dur pour Pénélope Leprévost. La cavalière normande doit renoncer aux Jeux Olympiques de Paris 2024. 

"Malheureusement Bingo del Tondou, qui était mon cheval présélectionné pour les JO a eu une petite baisse de forme. Et finalement, il a fini par se blesser. Même si tous les examens vétérinaires étaient parfaits, c'était quelque chose de sous-jacent et qui le gênait déjà un petit peu" détaille la championne olympique par équipes à Rio en 2016.

"Je serai derrière l'équipe de France"

Opéré au niveau du boulet, Bingo del Tondou est laissé au repos et "reprendra l'année prochaine" assure Pénélope Leprévost, qui ne peut pas compter sur un autre cheval pour participer aux JO : "mon autre bon cheval, je l'ai vendu il y a deux mois".

On a beau être dans les meilleurs de la liste de préselectionnés six mois avant, ça n'a pas d'importance. Ce qu'il faut, c'est être prêt au bon moment. Malheureusement, pour moi, les Jeux Olympiques pour cette année c'est fini

Pénélope Leprévost, cavalière normande

La cavalière rouennaise souhaitait pourtant briller à Paris, pour effacer la déconvenue de Tokyo 2021 où son cheval Vancouver de Lanlore avait refusé deux fois l'obstacle.

Pas de 4e Olympiade consécutive donc pour Pénélope Leprévost. "Mais je serai derrière l'équipe de France dans tous les cas" assure-t-elle.

La championne normande fera malgré tout partie de l'histoire de ces Jeux Olympiques de Paris 2024 puisqu'elle portera la flamme olympique le 30 mai à Omaha Beach, à l'occasion du relais collectif d'équitation.