Cet article date de plus de 4 ans

Mobilisation près de Rouen en faveur d'une famille kosovare menacée d'expulsion

Les enseignants du collège Diderot de Petit-Quevilly se sont mobilisés ce mardi matin, en faveur d'une famille originaire du Kosovo. Arrivée en France en 2013, cette famille intégrée est sous le coup d'une obligation de quitter le territoire et se retrouve sans logement.
© France 3 Normandie / Jean-Marc Pitte
La famille Sinani est arrivée du Kosovo il y quatre ans. Déboutés de leur demande de droit d'asile, ce couple et leurs 3 enfants, âgés de 7, 11 et 15 ans ont été expulsés de leur logement par la police, il y a deux semaines. Ils ne peuvent plus être logés. 
Ereza, la fille aînée, scolarisée en 3ème au collège Diderot de Petit-Quevilly, a prévenu ses professeurs de cette situation. depuis, les enseignants se sont relayés pour les héberger.
L'association France Terre d'Asile, subventionnée par l'Etat pour accompagner les migrants dans leur demande d'asile, ne peut plus leur venir en aide. Leur mission s'arrête en effet quand une demande de droit d'asile est refusée.
    
En solidarité avec cette famille, les professeurs du collège Diderot ont donc retardé l'ouverture des portes de l'établissement, avec une heure de retard, ce matin (mardi 25 avril). Aux côtés de membre du DAL (Droit Au Logement), de RESF (Réseau Education Sans Frontière), ils se sont installés dans la rue, dans des sacs de couchage. Tous réclament l'indulgence de la préfécture. 

VIDEO : le reportage de Jean-Marc Pitte, Veronique Arnould et Olivier Flavien avec les interviews de : 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immigration société solidarité éducation