• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Mouvement national de grève : les rues de Rouen en rouge et jaune

© Jean-Baptiste Pattier
© Jean-Baptiste Pattier

Gilets rouges et gilets jaunes défilent côte à côte, dans le même cortège, dans les rues de Rouen, ce mardi 5 février. 
L'appel à la grève est suivi par plusieurs milliers de personnes. Elles se sont élancées cours Clémenceau pour un grand défilé dans le centre ville. 

Par Béatrice Rabelle

En ce mardi 5 février, la CGT  organise donc "une grève nationale de 24 heures".

Les mots d'ordre : Une hausse des salaires et plus de  justice fiscale. 

Des revendications dans lesquelles les gilets jaunes se retrouvent. Aujourd'hui, il y a donc une convergence des luttes, clairement affichée dans les rues de Rouen, en rouge et jaune. Selon la CGT, il y aurait 6000 manifestants dans les rues.
La manifestation, qui se déroule dans le calme, a fait une halte devant la préfecture. L'atmosphère de cette manifestation est très différente des derniers samedis de lutte des gilets jaunes. Aucune violence, pas de heurt avec les forces de l'ordre, ni de gaz lacrimogène. La manifestation  réunit plusieurs syndicats, qui font front commun : FO, CGT, Sud, Solidaires et l'UNEF. 
 
© J.B Pattier
© J.B Pattier

Les étudiants, sous la bannière de l'UNEF, se sont également joints au mouvement. une cinquantaine d'entre eux défile en ce moment-même aux côté des gilets rouges et des gilets jaunes. 
 
© JB Pattier
© JB Pattier

Reportage : Jean-Baptiste Pattier, Bérangère Dunglas, Ivan Wascovit et Pierre Léonard
 
Grève nationale : syndicats et gilets jaunes unis pour une " justice sociale"


Des tensions ce matin au rond point des vaches

Ce matin, avant la manifestation, des gilets jaunes ont "repris"  le rond point des vaches, à Saint-Etienne-du-Rouvray. Ils avaient décidé de bloquer à nouveau ce rond point, l'un des symboles du mouvement. dans la région. A 6 heures du matin, ils ont installé une cabane sur le terre-plein , cabane qui aurait été démantelée trois heures plus tard  par les forces de l'ordre.

Les gilets jaunes ont aussitôt répliqué en bloquant totalement la circulation autour du rond-point, à l'aide de ferraille, de barricades en bois incendiées, et de vieux canapés. La situation entre forces de l'ordre et gilets jaunes est restée tendue toute la matinée. Elle est aussi montée d'un cran dans l'après-midi lorsqu'un un individu a lancé des projectiles contre les forces de l'ordre. Originaire de louviers et âgé d'une vingtaine d'année, il a été aussitôt interpellé pour rebellion, outrage et violence volontaire sur personne ayant autorité.        
 
© Jean-Baptiste Pattier
© Jean-Baptiste Pattier
Ce même matin, selon la police, la circulation a également été perturbée par plusieurs rassemblements de manifestants à 
 Rouen, Le Havre, Gonfreville-L'Orcher, et Neuville-les-Dieppe,
Au rond-point de la Motte sur Rouen, 2 personnes ont ainsi été interpellées vers 9h pour entrave à la circulation. 

Au Havre, c'est dans la soirée que la situation s'est un peu crispée sur le rond-point du boulevard Jules Durand. Un barrage filtrant avec des arbres en feu a été érigé par des gilets jaunes et un camion a tenté de le forcer devant les yeux des forces de l'ordre, qui sont intervenues à temps pour protèger les manifestants. 
Le chauffeur du poids-lourd, né en 1976 et originaire de la sarthe, a été interpellé puis placé en garde à vue pour violence avec arme par destination.        
 

Sur le même sujet

La cathédrale de Rouen a connu plusieurs incendies

Les + Lus