• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Rouen : des centaines de meubles d'un foyer religieux emmenés à la poubelle

Un amas de tables de chevets en bois / © France 3 Normandie
Un amas de tables de chevets en bois / © France 3 Normandie

Les habitants du quartier n'en reviennent pas et parlent de gaspillage...L'ancien foyer Sainte-Marie, un foyer pour jeunes filles est en ce moment vidé de ses centaines de meubles car il a été vendu. Le mobilier, en bon état, est entreposé dehors en attendant d'être emmené à la décheterie. 
 

Par ADV

Si vous vous êtes baladés dans le quartier Saint-Nicaise à Rouen, et que vous avez emprunté la rue de Joyeuse, juste au-dessus du lycée Pierre Corneille, vous avez peut-être constaté cet amas de meubles en bois, visible depuis la rue à travers le portail. Une information transmise par nos confrères de France Bleu. 
 

De la rue, on aperçoit le mobilier entreposé dans la cour du foyer



Ces meubles étaient installés dans les bâtiments du Foyer Sainte-Marie, un foyer de jeunes filles fermé il y a un environ 3 ans. Le lieu a été acheté il y a quelques mois par un promoteur immobilier. 
Que faire alors de ces meubles?
Une entreprise a été missionnée pour purger les lieux. Depuis quelques semaines, chaque pièce de la bâtisse est vidée de ses meubles. Il y aurait environ 200 chambres dans ce foyer.

 

Le Foyer de Jeunes Filles Sainte-Marie à Rouen est en train d'être vidé



Tables de chevets, armoires, chiffonniers, armatures de lits, matelas, oreillers, couvertures, vases, livres...Chaque objet est entreposé dans la cour du foyer et sera purement et simplement jeté à la décheterie. Nous avons contacté les habitants du quartier. Ils ne comprennent pas cette démarche de gaspillage et estiment qu'en ces temps de crise, ces meubles auraient pu être donner à des associations caritatives.
 

Tout le mobilier est emmené à la décheterie


Ce vendredi 28 décembre, un camion quittait le foyer avec des dizaines de matelas dans son coffre pour les emmener à la poubelle.
En octobre dernier, le foyer Sainte-Marie inoccupé depuis 3 ans avait été investi par les migrants expulsés du Hameau des Brouettes rive gauche à Rouen, et le collectif La Garenne. Quelques heures plus tard, tous étaient évacués des lieux par la police. 
 
 

Ce vendredi 28 décembre, le bâtiment n'était pas totalement vide




 

Sur le même sujet

Randonnée : à la découverte du sentier des anciens chasse marées

Les + Lus