Scannés des pieds à la tête, ces Rouennais seront bientôt projetés en grand sur la Cathédrale !

Le prochaine édition de Cathédrale de Lumière débutera le 2 juin prochain à Rouen. Chaque été depuis 2012, les visiteurs peuvent découvrir un son et lumière projeté sur l'édifice à la nuit tombée. Cette année, la métropole de Rouen propose à ses habitants d'être acteurs du spectacle. 80 volontaires ont donc participé à une séance de "Bodyscan".

C’est une séance un peu spéciale. Pas une séance photo, mais plutôt du bodyscan qui a pris place ce

samedi 28 avril au centre commercial Saint-Sever de Rouen.

Il s’agit de scanner les traits, et le corps de ces figurants. Et le moindre que l’on puisse dire, c’est que la mission semble réussie, les participants sont conquis.

Je suis avec ma nièce depuis quelques jours et je cherchais une activité à faire ! Quand on a vu ça, on s'est dit que c'était drôle et voilà le résultat !

Participante

Cette même nièce qui repart au bras de sa tante, heureuse. "Je vais avoir ma tête sur la cathédrale et ça c'est chouette.

Au total, 80 rouennais, inscrits au préalable, ont répondu à l’invitation de la Métropole.

Comment ça fonctionne ?

Après le scan, l’ordinateur fabrique un avatar. Comprenez par-là, un personnage virtuel. Il sera intégré dans le son et lumière sur la cathédrale de Rouen.

Rigolo et surprenant aussi parfois de se découvrir en images de synthèse. Un figurant réagit. "Oh je ne me trouve pas très beau comme ça. Vous pensez que c'est possible de faire du Photoshop sur mon avatar ?" Sa réaction amuse la galerie. 

La participation du public s’arrête ici. Le reste se passe sur ordinateur. Les images capturées aujourd’hui seront traitées pour être incluses dans un visuel déjà existant. 

Les petits avatars que vous voyez seront bien plus grands sur la Cathédrale, ils feront plus de six mètres ! 

Ludovic Jaouen, chef de projet

Pierre-Yves Toulot, directeur ajoute. "Chaque personnage fera des actions différentes, des danses par exemple. Et à la fin, ils seront tous ensemble pour dire au revoir au public." A partir du 2 juin, il vous faudra donc ouvrir l’œil pour reconnaître la silhouette de chacun sur la façade de Notre-Dame de Rouen. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité