La ville de Rouen s'équipe d'une “voiture à verbaliser”

25 octobre 2018 : une des voitures Scan Car de Rouen détecte et verbalise les défaits de paiement du stationnement / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Olivier Flavien
25 octobre 2018 : une des voitures Scan Car de Rouen détecte et verbalise les défaits de paiement du stationnement / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Olivier Flavien

Equipée de plusieurs caméras, la "scan-car" est capable de verbaliser en quelques secondes des dizaines de voitures en défaut de stationnement dans les rues du centre-ville
 

Par Richard Plumet

Après les travaux, les déviations et les bouchons, les automobilistes qui veulent garer leur voiture dans les rues du centre-ville de Rouen ont affaire à de nouveaux horodateurs électroniques.
 

Repéré par sa plaque d'immatriculation

Présenté par la ville de Rouen comme "plus rapide, plus pratique et plus simple" ce nouveau mode de paiement du stationnement nécessite néanmoins de manipuler un écran et de taper sur des touches, notamment pour y entrer, avant de payer, le numéro d'immatriculation de son véhicule.

C'est cette saisie, et grâce à tout un système informatique, qui permet de savoir en temps réel dans telle ou telle rue, quel véhicule est en défaut de paiement.
Attention en se garant à Rouen !
 

7 caméras pour verbaliser en série

En octobre 2018, la ville de Rouen passe à la vitesse supérieure avec la mise en circulation de deux voitures de verbalisation de type  LAPI c’est-à-dire à lecture automatique de plaques d'immatriculation. Un dispositif qui permet, en circulant le long d'une rue, de scanner les plaques et distribuer des amendes à 25 euros si le temps de stationnement n'est pas payé ou dépassé.


Un allié du commerce ?

L'efficacité redoutable de cette  "distributrice automatique de PV", véritable machine à cash selon ses détracteurs,  risque d'encourager certains conducteurs à fuir Rouen pour y faire leurs achats.
Ce n'est évidemment pas le sentiment de la ville de Rouen, qui, en rappelant qu'en 2017 plus de 70% des heures de stationnement n'ont pas été payées,  préfère mettre en avant la notion de  rotation.

Christine Rambaud, élue rouennaise et présidente de la  nouvelle société publique locale "Rouen Normandie Stationnement" (société chargée de gérer les voitures LAPI) prévient : les Rouennais vont devoir changer leurs (mauvaises) habitudes :  

L'objectif c'est de permettre une rotation des véhicules sur les places de stationnement, car notre centre-ville commercial doit continuer à bien fonctionner.  Payer son stationnement c'est aussi normal que de payer sa place d'entrée au cinéma ou payer sa bière quand on va prendre un pot avec des copains dans un bistrot.
On paie son stationnement !
C'est une action civique !

La ville de Rouen s'équipe d'une "voiture à verbaliser"

VIDEO : le reportage France 3 Normandie d'Angèle de Vecchi et Olivier Flavien   (montage : Stéphanie Pierson)

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus