Seine Maritime : Un des derniers bouilleurs de cru ambulant

En Seine Maritime, ils étaient encore 45 distillateurs dans les années 70, aujourd'hui ils ne sont plus qu'une dizaine.

Une fois passés par les alambics, les jus fermentés deviennent de l'eau de vie à 55 degrés d'alcool.
Une fois passés par les alambics, les jus fermentés deviennent de l'eau de vie à 55 degrés d'alcool. © France 3 Baie de Seine
Plus qu'une tradition ... un art de vivre

Gaëtan Lefebvre est bouilleur de cru ambulant. Son savoir-faire, il le tient de son père : une histoire de famille qui permet de maintenir une tradition forte. Ces alambics ambulants datent du début du 20ème siècle quand la distillation à domicile a été interdite, aujourd'hui une tolérance est accordée sous certaines conditions.

L'art de transformer en eau de vie les fruits des clients

Gaëtan Lefebvre est le seul bouilleur à chauffer les jus fermentés au feu de bois, une petite touche d'authenticité supplémentaire.
Une vidéo de Hervé Guiraudou et Dannilo Commodi
durée de la vidéo: 02 min 21
En Seine Maritime : un bouilleur de cru ambulant
​Avec les interviews de : ​Gaëtan Lefebvre - agriculteur et artisan loueur d'alambic ambulant et Florent Delamare, exploitant forestier                                     


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tradition sorties et loisirs patrimoine
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter