• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Près du Tréport : piégé dans sa voiture sur la plage, il refuse l’aide des gendarmes

© Gendarmerie Seine-Maritime
© Gendarmerie Seine-Maritime

Vendredi 20 septembre 2019, les gendarmes du Tréport ont tenté de porter secours à un automobiliste coincé dans son véhicule sur la plage piégé par la marée montante.

Par MR

C’était une opération délicate que les gendarmes du Tréport ont pris soin de partager sur leur page Facebook. Le 20 septembre vers 00h15, un équipage va porter secours à personne à Berneval-le-Grand, près du Tréport. Un homme les a contactés car il s’est enlisé sur la plage à bord de son 4x4 piégé entre la falaise et la marée montante.

Une fois sur place, l’homme ne répond plus


Sur place, les gendarmes ne parviennent pas à le localiser et l’homme fortement alcoolisé ne répond plus aux appels.
Les militaires se rendent à pied sur la plage mais après 300 mètres, ils sont contraints de rebrousser chemin, eux aussi piégés entre la marée montante et la falaise. Ils décident alors d'effectuer une reconnaissance sur les hauteurs de la falaise.
Des renforts sont appelés devant l'urgence de la situation. Un hélicoptère est sollicité auprès de la section aérienne d’Amiens.
Le véhicule parvient à être localisé depuis le haut de la falaise avec de puissantes torches. Il est encerclé par la mer.
© Gendarmerie Seine Maritime
© Gendarmerie Seine Maritime
 

Il tente de taper les gendarmes venus pour le sauver


Trois gendarmes de Dieppe arrivés en renfort interviennent pour secourir l'intéressé en péril imminent et réel. Après une progression difficile avec de l’eau jusqu’aux genoux et beaucoup de vagues, le véhicule est atteint, la falaise est à quelques mètres. 
L’intéressé est endormi au volant. L'évacuation se révélera compliquée car fortement alcoolisé et non coopératif, il essaye de donner des coups et doit être sorti de force de son véhicule pour le sauver. Menotté, il est évacué 20 mn avant la pleine mer. Transporté à l’hôpital pour examen il est ensuite placé en cellule pour dégrisement et mis en garde à vue pour conduite en état d’ivresse, rebellion.
Son véhicule laissé sur place a été récupéré dans la journée.
 

Sur le même sujet

La vie de Chatelain Extrait Nicolas Navarro et l'avenir - Vachement Normand sept 2019

Les + Lus