Le port du masque reste-t-il obligatoire sur le lieu de travail au 1er juillet ? #Onvousrépond

Avec la troisième phase du déconfinement, un nouveau protocole sanitaire s'applique dans les entreprises. Le port du masque, assoupli en extérieur, reste-t-il obligatoire sur son lieu de travail ou peut-on s'en passer ? On fait le point.
© IP3 PRESS/MAXPPP

Vous avez peut-être déjà vécu cette scène. Vous êtes à votre bureau face à votre écran d'ordinateur. Vous avez chaud sous votre masque et l'envie de le retirer vous démange... De plus, votre collègue le plus proche est assis à son bureau situé à plusieurs mètres du vôtre. Tentant n'est-ce pas ? Mais avez-vous le droit de le faire ?

via GIPHY

A partir du 1er juillet 2021, nous entamons la troisième phase du déconfinement qui s'accompagne d'un nouveau protocole dans les entreprises. Celui-ci prévoit que "les mesures de prévention restent en vigueur" : autrement dit, le masque reste la règle et l'enlever serait donc l'exception. 
 

Le port du masque dans un lieu clos, même lorsque que la distanciation physique peut être respectée, devient la règle générale. Il ne se substitue pas aux gestes barrières, dont le lavage des mains, qui doivent continuer à être respectés.

Mesures de prévention dans l'entreprise du 30 juin 2021 (ministère du Travail)

Quelques exceptions accompagnent cette règle. A partir du 1er juillet 2021, certains salariés pourront retirer leur masque à condition de respecter un certain nombre de critères. 

Un système d'aération et de ventilation conforme à la réglementation est la condition indispensable pour retirer votre masque. Contactée, l'inspection du travail de la Manche (50) assure qu'en cas d'intervention, le salarié qui ôte son masque dans un lieu clos où les conditions de ventilation et d'aération ne sont pas réunies risque une sanction de la part de son employeur. C'est à ce dernier qu'incombe la responsabilité de garantir la sécurité de tous les salariés.

Avant de retirer votre masque dans un lieu fermé, pensez à respecter la plus grande distance possible avec votre collègue. Au moins deux mètres doivent vous séparer de ce dernier. Vous pouvez enlever votre masque seulement si les conditions de ventilation et d'aération le permettent (voir ci-dessus) et que les effectifs sont limités dans votre zone de travail. Ces mesures concernent notamment les personnes travaillant dans des ateliers. 

Ceux qui travaillent en autonomie dans un bureau peuvent également ôter leur masque dès lors qu'ils se retrouvent seuls. 

A l'inverse, le protocole informe que le port du masque doit être systématique "dans les espaces clos et partagés au sein des entreprises". Masque obligatoire donc, dans les salles de réunion, les open-space, couloirs, vestiaires, bureaux partagés, etc. 

Le masque s'impose aussi dans les établissements recevant du public (restauration, espaces culturels, etc.)

Enfin, si vous êtes plusieurs à faire un déplacement dans le même véhicule, les gestes barrières et le port du masque "doivent être respectés" également.

En extérieur, le port du masque ne s'impose pas (sauf arrêté préfectoral contraire) mais vous êtes tout de même tenus de porter votre masque en cas "de regroupement ou d'incapacité à respecter la distance de deux mètres entre chaque personne", précise le ministère du Travail.

Pour tout ce qui n'est pas prévu dans le protocole, le gouvernement en appelle "au bon sens" de chacun. Et rappelle qu' "il est préférable, pour ne pas être en défaut, de retenir la règle la plus stricte, à savoir le port du masque obligatoire en toutes circonstances."

Ce n'est donc pas encore le moment de ranger vos masques au fond de vos tiroirs !

 

via GIPHY

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société emploi économie covid-19 santé entreprises #onvousrépond