Une pétition contre les secours payants dans le Calvados circule sur le net

La pétition a été mise en ligne il y a 7 jours. / © @F3
La pétition a été mise en ligne il y a 7 jours. / © @F3

C'est en regardant sa télé le week-end de Pâques que cet habitant de Touques, près de Deauville, a appris la nouvelle. Depuis, il ne décolère pas et il a décidé sur le champ de "faire quelque chose" : Sa pétiton contre les secours payants a enregistré plus de 2600 signatures en une semaine. 

Par Alexandra Huctin

Les interventions des pompiers doivent-elles être facturées? Le débat est lancé. Et il fait rage dans le Calvados.
Le conseil d'administration du SDIS 14 a voté  pour facturer certaines interventions comme le relevage à domicile, les personnes en ébriété ou la levée des doutes en cas de déclenchement d'alarme incendie.
Des actes payants, cette pratique n'est pas en soit nouvelle. D'autres départements y ont déjà recours. Mais la question, se pose aujourd'hui partout, en ces temps de reductions budgetaires et de maîtrise des dépenses pour les collectivités. 

Pour le Calvados, une pétition sur change.org "Non pour les secours payants en Normandie" a déjà recueilli plus de 2500 signatures en une semaine.  
"Désormais, il en coûtera ainsi 463 euros pour un déblocage d’ascenseur ou pour une « levée de doute alarme incendie », 410 euros pour un « appel abusif avec engagement », 241 euros pour une personne en état d’ébriété ou pour un « relevage à domicile sans transport », à la suite d’un malaise par exemple, ou encore pour un transport d’un malade à domicile", prévient le texte avant d'inviter à la signature.
Ce lundi 4 avril a 17Heures, 2617 ont déjà rejoint cet élan citoyen. 

Christophe Dumont habite Touques et il est à l'origine de cette pétition qu'il compte bien envoyer, ensuite, au président du Conseil Départemental, Jean-Léonce Dupont :

"Les tarifs sont exorbitants. 463 euros pour débloquer un ascenseur mais il y a des gens qui gagnent 600 à 700 euros en France ! C'est pas logique que ça soit payant alors que c'est finacé par nos impôts", explique Christophe Dumont. 


Pétition contre les secours payants dans le calvados

 

Sur le même sujet

Les + Lus