Fouilles rue de la Courtine: une solution trouvée

Depuis plusieurs mois, les restes du Mausolée trouvés rue de la Courtine à Limoges, sont au coeur d'un débat. Une solution semble se profiler: les murs du magasin Eurodif se monteront, dans le respect des vestiges qui resteront accessibles.

Des édifices en très bon état ont été découverts.
Des édifices en très bon état ont été découverts. © France 3 Limousin
Vendredi dernier, lors d'une réunion à la mairie de Limoges, une solution semble avoir été trouvée entre la DRAC, la Ville  et la SCI La Courtine, concernant les fouilles dans la rue du même nom.
Un projet permettant la conservation du mausolée et des caves a été validé.

Ainsi, le sous-sol du magasin à venir, Eurodif, respectera les vestiges, sera accessible aux chercheurs et même vu par le public lors d'éventuelles visites guidées. Le permis de construire initial sera donc modifié en conséquence. Des réunions techniques vont se tenir afin de mener à bien ce projet.

Les fouilles se sont achevées le 24 août dernier. Toutes les sépultures ont pu être fouillées (plus de 200 tombes pour 300 individus): les squelettes, les sarcophages et les tombes en brique ont tous été prélevés pour des études ultérieures.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter