Les frères Lavillenie main dans la main pour aller toujours plus haut à Moscou.

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.H + AFP
Renaud Lavillenie rajuste le dossard de son frère avant le début de la compétition des championnats du monde à Moscou
Renaud Lavillenie rajuste le dossard de son frère avant le début de la compétition des championnats du monde à Moscou © France TV

On se souvient des frères Sergueï et Vassily à Stuttgart en 1993, Renaud et Valentin Lavillenie, eux-aussi entrent dans la légende du sport en famille en se qualifiant tous les deux pour la finale des championnats du monde d'athlétisme à Moscou.

A 27 ans, l'aîné, Renaud domine depuis plusieurs années la perche comme le faisait Sergueï Bubka en son temps.
A 22 ans, le cadet, Valentin signe ses premiers pas dans la compétition de haut niveau mais il a franchi un cap cet hiver, avec un bond à 5,70m en salle, son record personnel, ce qui lui a valu sa qualification pour Moscou.
Les deux frères, originaires de Cognac en Charente partagent la même passion de la perche, une tradition familiale, et affichent une complicité sans faille pendant toutes les compétitions. Renaud assume son rôle de grand frère, et de grand champion, en conseillant son cadet Valentin.
Pour eux, parvenir à se qualifier ensemble et s'inscrire dans la lignée des frères Bubka, est lourd de symbole.
"Les derniers à l'avoir fait, c'était les frères Bubka en 93, et ce n'était pas n'importe qui" a déclaré Valentin à l'AFP. "On a l'occasion d'écrire une superbe page de notre histoire et de l'histoire de notre sport. On a conscience de cette opportunité" a ajouté Renaud.
Ce samedi matin, Renaud s'est qualifié avec un saut à 5,65m. Son frère a sauté 5,55m et s'est adjugé la 11ème place cumulée pour les qualifications.
Les deux frères vont donc se retrouver tous les deux en compétition pour les finales de ces championnats du monde qui auront lieu lundi 12 août à partir de 17h (heure française).
Une grosse pression pèsera sur les épaules des deux perchistes charentais. Renaud, champion olympique en 2012, va essayer de remporter le seul titre qui manque à son palmarès alors qu'il a déjà été deux fois médaillé de bronze dans cette compétition. Valentin, lui, va disputer sa première finale à ce niveau.
"On fera comme d'habitude et on ira l'un vers l'autre si on le sent ainsi" explique Valentin à l'AFP.
Le grand frère, de son côté, affirme qu"en aucun cas, la présence de Valentin ne sera une source de distraction pour moi". "On sera en finale mais pas vraiment dans le même concours" ajoute-t'il.
La suite de la saga de la famille Lavillenie, lundi prochain à 17h.

Le reportage à Moscou de nos confrères Grégory Naboulet et Fabien Tormos, de France 2

##fr3r_https_disabled##
Les frères Lavillenie en compétition à Moscou


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.