La cigarette electronique restera en vente libre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Karim Jbali

Le Parlement européen a tranché à l'issue du vote,de ce mardi 8 octobre, à Strasbourg. Une majorité d'eurodéputés s'est prononcée contre un amendement qui visait à donner le statut de médicament à ce type de cigarettes pour en freiner la diffusion.

La plupart des élus de droite – membres du Parti populaire européen, des libéraux et des eurosceptiques conservateurs – ont voté contre une telle mesure, soutenue en revanche par les socialistes et les écologistes. Ces cigarettes, dont l'impact sur la santé fait l'objet d'une controverse, seront interdites de vente aux mineurs et de publicité. La liste des produits les composant devra de plus être rendue publique.

Les eurodéputés ont décidé, comme proposé par la Commission européenne, d'interdire l'utilisation des arômes, tel que le menthol. En revanche, les cigarettes fines n'ont pas été prohibées. Une période de transition de huit ans est prévue, sur proposition de la droite européenne.

Les ministres de la santé des vingt-huit pays membres de l'Union européenne, dont Marisol Touraine pour la France,avaient lancé le 4 octobre un appel au Parlement pour "que toutes les institutions de l'UE s'accordent avant la fin de l'année" sur une nouvelle loi antitabac. Le vote d'aujourd'hui mardi devrait ouvrir la voie aux négociations entre les Etats membres et le Parlement européen afin de tenter de tenir cet objectif.