Cet article date de plus de 7 ans

Les Universités de Limoges et de Québec Trois-Rivières créent une Chaire de Recherche sur les ressources forestières

Ûn protocole d'entente a été signé récemment entre Nadia Ghazzali, rectrice de l'Université Québec Trois-Rivières et Hélène Pauliat, présidente de l'Université de Limoges
résidence située sur le campus de l'Université Québec-Trois-Rivières
résidence située sur le campus de l'Université Québec-Trois-Rivières © Uqtr/via Facebook
La valorisation des ressources forestières et des usages du bois dans une région de moyenne montagne comme le Limousin intéresse l'Université de Limoges.  Parallèlement, l'Université de Québec Trois-Rivières peut apporter une expertise grâce à son centre de recherches sur les matériaux lignocellulosiques. 

L'entente est conclue entre les deux Universités pour cinq ans. D’autres partenaires français contribuent sont positionnés sur le projet. Il s'agit de la Fondation partenariale de l’Université de Limoges, l’Institut National de la Recherche Agronomique, le Conseil Régional du Limousin et l’interprofession de la filière bois en Limousin «BoisLim».
Une coopération qui date de 2009
Les deux universités coopèrent depuis 2009, année où une entente de collaboration scientifique a été conclue entre l’UQTR et le Laboratoire de chimie des substances de l’Université de Limoges. Depuis 2011, quatre étudiants ont également obtenu un double diplôme UQTR/Limoges au niveau de la maîtrise et deux autres complètent actuellement leur doctorat.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université forêt