• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'épave du bateau de Bernard Stamm est localisée

Le bateau s'est cassé en deux dans une vague / © maxppp
Le bateau s'est cassé en deux dans une vague / © maxppp

On pensait qu'elle avait coulé, l'épave de "Cheminées Poujoulat" le 60 pieds de Bernard Stamm a été repérée par l'avion des douanes au nord de l'Île Vierge au large de la côte nord de la Bretagne.

Par C.H +C.Molina

L'épave du 60 pieds de Bernard Stamm a été localisée hier, jeudi après-midi, par l'avion des douanes en patrouille. "Cheminées Poujoulat" flotte entre deux eaux la poupe et la proue sont visibles. Le Cross Corsen précise que l'épave dérive à une quarantaine de kilomètres de la côte au nord de l'île Vierge. Bernard Stamm envisage d'aller chercher l'épave de son bateau ce week-end.
Le préfet maritime de l'Atlantique, à Brest, a prononcé ce vendredi après-midi une mise en demeure de récupérer au plus vite l'épave du 60-pieds Imoca de Bernard Stamm. Si l'épave n'était pas récupérée, c'est la Marine Nationale qui s'en chargerait, a-t-il précisé, aux frais du propriétaire, dans la journée de demain.


Le naufrage a eu lieu juste avant Noël

Le bateau de Bernard Stamm, sponsorisé une entreprise installé à Granzay-Gript dans les Deux-Sèvres, avait sombré dans la nuit du 23 au 24 décembre dans des eaux sous juridiction britannique à 180 nautiques de Brest.
"Cheminées Poujoulat" s'est cassé en deux au creux d'une vague alors que la mer était très formée, avait alors expliqué Bernard Stamm. Le navigateur  convoyait le bateau en retour de la Transat Jacques Vabre arrivée au Brésil en novembre dernier .
Le skipper suisse et son coéquipier, Damien Guillou, avaient pu être sauvés en montant à bord d'un navire norvégien au petit matin lors d'une accalmie météo. On pensait que le bateau avait coulé au moment de l'accident. Le monocoque avait été mis à l'eau en mai 2011.


Trois raisons de récupérer l'épave :

  • L'épave du 60 pieds constitue un danger pour la navigation.
  • Pour essayer de comprendre pourquoi  le bateau s'est cassé en deux dans la tempête.
  • Après seulement deux semaine dans l'eau salée le matériel embarqué et une partie de l'accastillage est encore récupérable.








A lire aussi

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus