L'affaire des "Réunionnais de la Creuse" : retour sur une histoire tragique et complexe entre la Réunion et le Limousin

L'Assemblée Nationale va reconnaître officiellement le déracinement vécu par plus de 1 600 enfants de la Réunion, séparés de leur famille et envoyés en métropole, le plus souvent en Creuse, entre 1963 et 1982.
Il y a dix ans, France 3 Limousin réalisait une longue enquête sur cette affaire. 

Plus de 1600 enfants de l'Ile de la Réunion ont été arrachés à leur famille et envoyés en métropole entre 1963 et 1982
Plus de 1600 enfants de l'Ile de la Réunion ont été arrachés à leur famille et envoyés en métropole entre 1963 et 1982 © France 3 Limousin
Certains étaient pupilles, mais beaucoup ont été enlevés à leurs parents dans des familles pauvres, contre la promesse d'études en métropole et d'un retour pour les vacances qui n'auront jamais lieu.

A l'époque, les services sociaux les ont sciemment coupés de toute racine familiale.
Certains ont dû changer de nom, d'autres ont cru que leurs parents étaient morts. Quelques uns ne les retrouveront que des décennies plus tard.

Une fois arrivés en métropole, souvent en Creuse, si certains ont été bien accueillis, d'autres ont été ballottés de foyers en familles d'accueil peu scrupuleuses qui ont profité de leur désarroi.
La DDASS n'a presque jamais contrôlé leurs conditions d'hébergement.

Aujourd'hui, certains de ces enfants sont âgés d'une soixantaine d'années. Tous ont été meurtris. Beaucoup n'ont pas supporté ce déracinement.

La reconnaissance de cette affaire par l'Etat français est un premier pas vers une réconciliation avec leur propre histoire.

VIDEO : pour comprendre cette histoire, retrouvez l'enquête que France 3 Limousin avait réalisé sur cette affaire en 2003 :
durée de la vidéo: 53 min 19
"Racines en l'air"
NB : certaines personnes présentes dans ce documentaire réalisé en 2003 sont aujourd'hui décédées
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réunionnais de creuse histoire politique