Les boulettes d'hydrocarbures envahissent le littoral atlantique, l'île de Ré n'est pas épargnée

Cinq communes de l'île sont touchées, des plages interdites au public car trop souillées. Il est recommandé de ne pas toucher à main nue ces pollutions. Les communes ont commencé le nettoyage. Chaque jour 150 kilos de boulettes sont ramassées sur les plages de Saint-Clément-des-Baleines. 

© France 2
Les habitants du littoral soufflaient enfin, après le déchainement des éléments naturels mais depuis quelques jours le constat est dramatique: le littoral atlantique est souillé par des pollutions de fioul. Ils proviennent vraisemblablement de dégazages sauvages de pétroliers qui profitent de la tempête et du mauvais état de la mer pour larguer ces pollutions sans être remarqués.
Cependant des analyses sont en cours pour en déterminer l'origine, il pourrait aussi s'agir de fioul d'une épave au large ballotée par la mer .
Des centaines de mètres de plage de sable fin, sont tachés par ce fioul lourd.
Même constat sur les plages de Vendée, de la Loire-Atlantique et du Morbihan.
Comme le plan Polmar n'a pas été déclenché par l'Etat, le nettoyage des plages reste à la charge des communes. Si un responsable était identifié au terme d'une enquête judiciaire, les communes pourraient peut-être obtenir une indemnisation.

Reportage de France 2 Anne-Guille-Epée et François Chèvre. Intervenants: Gabriel Durbac, responsable opérationnel, Gilles Duval, maire de Saint-Clément-des-Baleines.

boulettes fioul


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral