Federal Mogul projette de fermer son site de Chasseneuil-du-Poitou. 241 emplois sont sur la sellette

La direction française du géant américain, fabricant de pièces et équipements pour l'automobile, a annoncé mercredi qu'il envisageait de fermer d'ici la fin de l'année son site poitevin. Cette décision entraînerait la suppression de 241 emplois. 

© MaxPPP
C'est par la voie d'un communiqué que Federal Mogul Operations France a annoncé hier mercredi, avoir ouvert "une concertation avec les partenaires sociaux", dans le cadre d'un projet de cessation d'activité de son usine basée à Chasseneuil-du-Poitou. Cette décision explique-t-elle, "entraînerait la suppression de 241 emplois au cours du dernier trimestre 2014" sur le site qui produit surtout des pistons diesel pour les constructeurs français. 
La direction du site en avait informé les salariés plus tôt dans la journée alors que se tenait un comité central d'entreprise au siège français du groupe dans le Loiret.
 

Déficitaire depuis 2009 

"Dans un secteur automobile européen stagnant et en situation de surcapacité, le site de Chasseneuil se trouve confronté à des conditions de marché très difficiles", explique la direction, pour qui Chasseneuil reste déficitaire depuis 2009 et souffre du développement des moteurs essence au détriment du diesel.
Elle assure par ailleurs vouloir "mener un projet socialement et économiquement responsable, qui permettra de sécuriser à la fois l'avenir des salariés du site, le rebond du territoire et la pérennité des activités industrielles de Federal-Mogul en France".

Fermeture injustifiée pour la CGT

Pour le syndicat CGT, "rien ne justifie une telle fermeture", même s'il estime que l'entreprise, où il dénonce une absence d'investissement, "était sur la sellette depuis un moment", d'où un droit d'alerte déposé par le syndicat il y a un an. "Les donneurs d'ordre, les pièces, ils en ont besoin. Ca fait un an que nous attendons la réponse à la question: quel avenir pour le site ? La réponse, nous l'avons aujourd'hui", a déclaré Catherine Giraud, secrétaire de la CGT-Vienne.
La CGT s'est dite déterminée à "ne pas baisser les bras. On voit trop de prud'hommes qui donnent raison aux salariés après coup". Selon la CGT, avec les emplois induits, près de 1.000 emplois au total seraient menacés dans la Vienne par cette fermeture.

Federal Mogul est un fournisseur mondial de produits et services destinés à l'industrie automobile, mais aussi la marine, l'aéronautique, le ferroviaire. Il emploie plus de 44.000 personnes dans 33 pays, dont sept sites en France. Son chiffre d'affaire l'an passé était de 6,8 milliards de dollars.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social