Les marins pêcheurs vent debout contre le permis à points

Tout comme les automobilistes, les pêcheurs ont aussi désormais leur permis à points. Les capitaines de navire et armateurs seront sanctionnés en cas d'infraction aux règles de la pêche. 

Les capitaines de bateau de pêche ont désormais, eux aussi, un permis à points
Les capitaines de bateau de pêche ont désormais, eux aussi, un permis à points © France 3 Poitou-Charentes
Un décret paru le 26 janvier 2014 au "Journal officiel" définit les contours de cette mesure destinée à lutter contre la pêche illicite. Après quelques semaines d'application, les professionnels de la mer affirment leur mécontentement face à cette nouvelle réglementation.

A chaque infraction, un engin de pêche non réglementaire par exemple, la sanction tombe: un minimum de trois points sur dix-huit. Lorsque le capitaine a perdu l'ensemble de ses points, le bateau est tout simplement immobilisé pendant deux mois.

Certains estiment que la mesure est injuste. "On peut avoir un contrôle où on aura juste une amende, raconte Yoann Crochet, patron pêcheur, et le lendemain être à nouveau contrôlé par une autre personne et perdre trois ou sept points. Apparemment, c'est un quota (...)"

Mais la profession déplore une chose, en particulier: en cas de vente du bateau, les points perdus sont transférés à l'acheteur.

Le reportage d'Olivier Riou et Patrick Mesner. Ils ont embarqué avec Yoann Crochet, un patron pêcheur :
durée de la vidéo: 01 min 35
Les marins pêcheurs sont opposés au permis à point


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer pêche