Un fût de Cognac destiné au Tsar de Russie revient en Charente après 82 ans sous l'eau

98 ans après le naufrage en mer Baltique de la goëlette qui le transportait, un tonneau de Cognac destiné à l'armée du dernier tsar de Russie, Nicolas II, est revenu en terre charentaise. Il a été restitué au Château Bisquit. 

Le tierçon de Cognac au Château Bisquit ce matin.
Le tierçon de Cognac au Château Bisquit ce matin. © J.Deboeuf. France 3
A la fin octobre 1916, la Jönköping, une goëlette suédoise quitte la Suède pour la Finlande avec à son bord 67 tierçons de Cognac Bisquit, 3000 bouteilles de Champagne et 17 tonneaux de vin destinés au marché russe. Mais Nicolas II et ses soldats ne goûteront jamais ce Cognac Bisquit car un sous-marin allemand a envoyé le navire par le fond le 3 novembre 1916.
Les recherches pour retrouver l'épave n'ont commencé qu'en 1997. La Jönköping a été retrouvée à 64 mètres de fond avec les bouteilles et les fûts à son bord. La goëlette a ensuite été renflouée après 82 ans passés sous l'eau.
67 tierçons de 560 litres gravés au nom de la maison Bisquit-Dubouché & Co refont alors surface. Les 40 000 litres de Cognac transportés sur la goëlette devaient être mis en bouteille en Russie.
Le tierçon, livré avec les étiquettes de la maison charentaise, est revenu ce matin avec les honneurs à Cognac. Il est le seul à avoir été conservé jusqu'à aujourd'hui. Ces fûts de chêne de 560 litres permettaient de transporter des quantités importantes pour les marchés à l'exportation mais aussi d'adapter la boisson aux habitudes de consommation locales. Et à cette époque, la Russie de Nicolas II était le plus important marché de cette maison de négoce cognaçaise.

L'histoire de ce tierçon de Cognac revenu en Charente avec le reportage de Jérôme Deboeuf et Bruno Pillet :
durée de la vidéo: 01 min 40
Un fût de Cognac de 1916 retrouvé dans une épave restitué à la maison Bisquit

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société