Journée mondiale contre le SIDA : Le Limousin plus touché qu’on ne croit

Près de 800 séropositifs seraient suivis dans notre région, principalement en Haute-Vienne. Le Limousin aurait compté trente nouveaux cas en 2013. Mais la vigilance, notamment chez les jeunes, semble se relâcher.

Les nouveaux tests, un dépistage avec une simple goutte de sang, permettront-ils d'augmenter le nécessaire effort dans la lutte contre la contamination et le virus ?
Les nouveaux tests, un dépistage avec une simple goutte de sang, permettront-ils d'augmenter le nécessaire effort dans la lutte contre la contamination et le virus ?
Si l’on fait le rapport entre le taux de population et le nombre de personnes contaminées, le Limousin serait l’une des régions de France les plus touchées par l’épidémie !
L’an dernier, 792 personnes étaient suivies dans les hôpitaux de la région pour séropositivité, dont l’immense majorité en Haute-Vienne. Ce sont principalement des hommes de plus de quarante ans, dont la contamination est d’origine sexuelle, et qui vivent en ville. Mais les campagnes sont elles aussi touchées, sans que l’on sache vraiment en quelle proportion, les personnes séropositives venant souvent se faire soigner en ville.
Trente nouveaux cas ont été recensés dans la région en 2013. Mais une apparente baisse de vigilance, notamment chez les jeunes, et un taux de dépistage insuffisant, font craindre une réalité bien pire.

Ne manquez pas plusieurs reportages à ce sujet, dans votre journal régional de 19H00 et dans votre édition locale de Limoges, ce soir.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sida santé société