• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Oradour-sur-Glane : l'un des derniers meurtriers SS vivant, parle pour la première fois depuis 53 ans

© Denis Adam de Villiers
© Denis Adam de Villiers

Le journal Paris-Match publie ce lundi le témoignage de Georges René Boos. Il avait participé au massacre d'Oradour. Il n'avait pas parlé depuis le procès de Bordeaux

Par Denis Adam de Villiers

C'était le 10 juin 1944, à Oradour-sur-Glane. Georges René Boos faisait partie de la Das Reich...


Vidéo Paris-Match

L'un des bourreaux d'Oradour parle pour la première fois depuis 53 ans
Régis Le Sommier / Denis Trierweiler

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus