Oradour-sur-Glane : l'un des derniers meurtriers SS vivant, parle pour la première fois depuis 53 ans

Publié le Mis à jour le

Le journal Paris-Match publie ce lundi le témoignage de Georges René Boos. Il avait participé au massacre d'Oradour. Il n'avait pas parlé depuis le procès de Bordeaux

C'était le 10 juin 1944, à Oradour-sur-Glane. Georges René Boos faisait partie de la Das Reich...


Vidéo Paris-Match

L'un des bourreaux d'Oradour parle pour la première fois depuis 53 ans