Plus de 50 infractions en Limousin pour le réseau de cambrioleurs arrêté mardi à Toulouse

Lors d'une conférence de presse ce jeudi à Tulle, justice et gendarmerie ont donné plus d'information sur les cambrioleurs présumés arrêtés lors d'une vaste opération qui a mobilisé 250 gendarmes mardi en Midi-Pyrénées.

Les 14 personnes arrêtées mardi à Toulouse et Montauban sont de nationalité Bulgare et vivaient dans trois squattes en Midi-Pyrénées depuis 2013. 
Cette bande organisée est soupçonnée d'avoir commis 74 cambriolages dans le grand sud ouest dont 38 en Corrèze, 10 en Haute-Vienne et 7 en Creuse.

Les chiffres révélés  par la procureure de la République de Tulle sont impressionnants : ainsi, 936 objets ont été saisis lors de l'opération de gendarmerie de mardi dernier.
Ces objets appartenaient à 80 victimes. Parmi ces objets, beaucoup d'outillages et de matériel informatique, la bande opérait en effet dans des zones rurales. Les gendarmes ont découvert 70 tronçonneuses ou encore 80 perceuses. 16 véhicules ont également été placés sous scellé.

La justice va maintenant tenter de retrouver les propriétaires et de comprendre comment comment les cambrioleurs comptaient les écouler.

La procureure de Tulle a également annoncée ces 14 personnes interpellées mardi à Toulouse et Montauban dans le cadre de l'enquête sur des vols à répétition de matériel dans les exploitations agricoles ou les chantiers, ont été mises en examen.
Actuellement, neuf personnes sont incarcérées et certaines d'entre elles ont avoué les faits.