La camp@gne.net | lundi 3 mars 2014

Retour sur ce qui a fait le buz depuis 3 jours : l'incroyable interview de Vincent Feltesse, candidat socialiste aux municipales à Bordeaux qui ne croit plus la victoire possible. Une déclaration qui a agité la toile tout le week-end.

© France 3 Aquitaine
Sympathisants et élus de l’UMP ont relayé l’information en boucle sur les réseaux sociaux comme le conseiller général UMP Yves D’ameycourt qui twitte "l’étrange aveu du candidat socialiste"

Très vite, Vincent Feltesse essaye de rassurer et même d’ironiser.



Allusion à la Une de l’Express qui plaçait Alain Juppé en tête d’un palmarés des maires de France.
Vincent Feltesse sur le front, Ses colistiers en soutien. Parmi eux, Alain Anziani, sénateur PS de la Gironde : 


ou comme Michèle Delaunay (deuxième sur sa liste). La ministre chargée des personnes âgées toujours très bavarde sur les réseaux sociaux twitte :  
 

Un petit tacle sans le nommer à Alain Juppé qui s’était retiré des législatives. 

La communication sur les réseaux peut se retourner contre l'élu. Regardez cette nouvelle expression lancée sur les réseaux sociaux, qui pourrait faire mouche : faire une feltesse " annoncer 3 semaines avant les élections qu’on a perdu"
 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique internet