• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Décès par balle à Floirac : la thèse de l'accident retenue

Les faits ont eu lieu dans un appartement de la rue Pablo Picasso / © Marie Neuville
Les faits ont eu lieu dans un appartement de la rue Pablo Picasso / © Marie Neuville

Ce lundi 13 vers 1h15, un jeune homme a été tué par balle à Floirac, avec une arme achetée en ligne. La thèse de l'accident a été retenue. L'auteur du coup de feu est mis en examen pour homicide involontaire. Son comparse, qui s'est débarrassé de l'arme, est poursuivi pour dissimulation de preuves.

Par M.D

Un simple accident. C'est ce qu'avance l'auteur du coup de feu, ainsi que son ami, témoin des faits. Alors que l'enquête semblait plutôt s'orienter sur la piste du meurtre, c'est finalement la thèse de l'accident qui a été retenue.

Lundi 13 février, trois copains passaient la soirée ensemble dans un appartement de la rue Pablo-Picasso à Floirac. Le locataire des lieux, un jeune homme de 20 ans, aurait acheté une arme de poing à un particulier via un site internet. Des éléments qui restent à vérifier selon le parquet de Bordeaux.

Une balle dans le chargeur ? 

Vers 1h15, le propriétaire, pensant que l'arme n'était pas chargée, la manipule devant son ami, Yassine Bouzit. Pourtant, une balle était toujours dans le chargeur, et a touché mortellement le Cenonnais de 24 ans. Voilà pour une version des faits mais ces éléments sont bien sûr aussi en cours de vérification. Et la thèse du meurtre ne colle pas avec ce scénario, semble-t-il. 

Le tireur, avec l'aide de son autre copain, a transporté Yassine Bouzit aux urgences de la clinique des Quatre Pavillons de Lormont, mais il était trop tard : le jeune homme est décédé quelques minutes plus tard. 

L'un d'eux aurait ensuite jeté l'arme dans la Garonne. Identifiés par la police, ils ont été placés en garde à vue. L'auteur du coup de feu est mis en examen pour homicide involontaire. Son comparse, qui s'est débarrassé de l'arme, est poursuivi pour dissimulation de preuves.

► Revoir le reportage de Marie Neuville et Karim Jbali :
Décès par balle à Floirac : l'arme à feu aurait été achetée sur internet
Un jeune homme est décédé par armé à feu à Floirac, près de Bordeaux. La victime de 24 ans aurait été tuée avec un pistolet acheté sur internet. Le tireur présumé est en garde à vue. On ignore les circonstances exactes mais ce drame révèle comment il est facile d'acheter une arme sur internet. Reportage de Marie Neuville et Karim Jbali.

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus