Phare de Cordouan : le "Versailles de la mer" présenté à l'Unesco

Après plusieurs années de travail et élaboration du dossier de candidature, c'est une étape importante qui vient d'être franchie sur la route du classement à l'Unesco du Phare de Cordouan.
Le phare de Cordouan lors de sa réouverture après travaux en avril 2016.
Le phare de Cordouan lors de sa réouverture après travaux en avril 2016. © MEHDI FEDOUACH / AFP
Chaque année, la France peut proposer la candidature d'un seul monument ou site naturel à l'Unesco en vue d'intégrer la prestigieuse liste du Patrimoine mondial.

Pour 2019, Emmanuel Macron a donc tranché en faveur du dossier du phare de Cordouan

La nouvelle a été annoncée par le ministre de la Culture Franck Riester sur twitter. 
"La proposition a été déposée officiellement ce jour par la France auprès de l’UNESCO, en vue d’une inscription en juillet 2020" est-il précisé dans un communiqué co-signé par les ministres François de Rugy, Franck Riester et Élisabeth Borne

Une annonce qui suscite des réactions parmi les élus locaux ayant soutenu le projet, comme le député du Médoc Benoit Simian, et la vice présidente du département de Charente-Maritime, Françoise Roffignac.  
 

Le Phare de Cordouan en chiffres

Le phare mesure 67,5 mètres, et compte 301 marches.

Chaque année, 23 000 visiteurs y accostent entre avril et octobre, ce qui en fait un atout touristique majeur pour la région

Le phare est toujours gardienné par quatre gardiens qui se relaient par équipe de deux. Ils racontent leur quotidien sur cette page facebook dédiée



Vidéo : Le phare de Cordouan, un "Versailles de la Mer"

Le Phare de Cordouan, le "Versailles de la Mer"


Nous consacrerons une grande partie de nos éditions à cette actualité. 
Entre Gironde et Charente-Maritime
Cordouan veille sur l'estuaire de la Gironde depuis plus de 400 ans.

Il a été allumé en 1611, sous Louis XIII, ce qui en fait le plus vieux phare de France encore en activité et c'est aussi l'un des plus beaux.

Construit à l'entrée de l'estuaire de la Gironde, il est situé sur le territoire de la commune du Verdon-sur-Mer en Gironde.

En face de Royan et emblème du littoral royannais, il peut être accessible des côtes charentaises à marée basse.

"C'est le "phare des rois et le roi des phares", il a une symbolique historique immense, ainsi qu'un aspect technologique" soulignait en mai 2018 Pascale Got, vice-présidente du syndicat mixte de l'Estuaire de la Gironde. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture unesco