Grandes marées : appel à la vigilance sur le littoral de Charente-Maritime

Elles pourraient bien être les plus importantes des dix prochaines années. Les grandes marées d'équinoxe sont de retour sur notre littoral. Ce lundi 11 mars, des coefficients de 114 sont attendus, ils pourraient atteindre les 117 demain, mardi 12 mars. Sur l'île de Ré, des opérations de réensablement ont été menées pour consolider les ouvrages.

La prudence est de rigueur sur le littoral de Charente-Maritime. Alors que le département est toujours placé en vigilance orange pour crues, jaune pour vagues et submersion, les grandes marées sont attendues ce début de semaine. 

Les coefficients les plus importants sont prévus pour demain, mardi 12 mars, ils pourraient atteindre les 117. Dès ce lundi, ils dépasseront les 110. Les autorités appellent à la plus grande vigilance. 

3 000 mètres cubes de sable déversés

Face à ce phénomène exceptionnel, les autorités se préparent pour limiter les dégâts. Sur l'Ile de Ré, par exemple, 3000 mètres cubes de sable ont été déversés pour consolider la dune : "Le but du jeu, c'était de faire un tampon pour éviter que ça continue de reculer", explique Hervé Rault, responsable suivi et entretien des ouvrages au service littoral de la communauté de communes de l'île de Ré.

Trois chantiers de réensablement au total ont été mis en place sur l'île de Ré pour prévenir ces grandes marées. Coût total des opérations : entre 40 000 et 50 000.

"Les élus ont voulu anticiper un futur risque érosion, ces solutions sont provisoires. Mais, on travaille en parallèle à la mise en place d'une stratégie locale pour prévenir ces risques. L'érosion aujourd'hui nous dépasse un peu, on a besoin de travailler aux côtés des scientifiques pour être accompagnés sur ces enjeux et trouver des solutions pérennes", ajoute Émilie Anthoine, directrice du pôle aménagement territoire de la Communauté de communes de l'île de Ré.

Des premiers dégâts à Saint-Clément-des-Baleines

Si certaines communes ont pu anticiper les risques, d'autres constatent les premiers dégâts. Sur la commune de Saint-Clément-des-Baleines, le parvis d'un bâtiment historique menace de s'effondrer.

"Si les gens passent, il y a un danger imminent, car comme vous le voyez, tout a été creusé en dessous, ça risque de s'effondrer à tout moment", décrit Lina Besnier, maire de la commune. 

Le pic de ces grandes marées est attendu en fin de journée.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité