Unesco : les fortifications de Saint-Martin-de-Ré, inscrites au patrimoine mondial depuis 2008

Construite au 17e siècle, l'étoile de pierre qui protège Saint-Martin-de-Ré, a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité en 2008. Une reconnaissance qui impose aussi de respecter un cahier des charges contraignant. 
Les fortifications qui enceignent Saint-Martin-de-Ré ont été construites en quatre ans, à partir de 1681.
Les fortifications qui enceignent Saint-Martin-de-Ré ont été construites en quatre ans, à partir de 1681. © France 3 Poitou-Charentes
Saint-Martin-Ré, la capitale fortifiée de l'île, est l'une des douze sentinelles de Vauban, classée au patrimoine mondiale de l'Unesco depuis 2008. Véritable place forte des Pertuis charentais, elle est dans un excellent état de conservation. 

Alors que le Phare de Cordouan est désormais candidat auprès de l'Unesco, le maire de Saint-Martin-de-Ré revient sur les conséquences de ce classement. 
 

Nous ne sommes que des passeurs


"L'avantage, c'est la notoriété du site, mais nous ne touchons pas de subventions. Nous avons un plan de gestion pour valoriser le patrimoine, le faire connaitre et l'entretenir" répond Patrice Dechelette. 

"Nous ne sommes que des passeurs, on est là pour entretenir, et faire suivre ce patrimoine aux générations qui viennent après" ajoute-t-il.  
 
Classement Unesco : l'exemple des fortifications Vauban de Saint-Martin-de-Ré


Les autres sites en Nouvelle-Aquitaine 


La Nouvelle-Aquitaine compte d'autres sites classés au Patrimoine mondial, comme le vignoble de Saint-Emilion, l'abbaye de Saint-Savin, le port de la Lune de Bordeaux, ainsi que la Cité Frugès de Pessac, lors du classement de l'oeuvre de l'architecte Le Corbusier. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vauban culture patrimoine unesco