Les images interdites de la grande guerre s'exposent à Rochefort

Cette exposition propose 40 photographies qui n’ont jamais été vues par les contemporains du conflit : secrets militaires, stratégiques ou matériels, ou mise en avant de la souffrance des hommes et de la violence des combats.

Par François Gibert

Parce qu'elles auraient pu choquer l'opinion publique et saper le moral des troupes ou encore trahir des secrets militaires, ces photos ont toutes été censurées. Des images interdites de la grande guerre que la population de l'époque n'a découvert qu'après le conflit.

On ne veut pas communiquer à l'ennemi les impacts de ses bombardements, ni montrer un mutilé sans sa prothèse.

Hélène Guillot, Commissaire de l'exposition

Quarante clichés un peu trop parlants, pris par la SPA, la section photographique de l'armée créée en France en 1915, pour contrer la propagande allemande. C'était aussi une manière d'archiver les témoignages visuels, comme une agence de presse avant l'heure au service de la raison d'Etat.

En 1914, il y a un accord tacite entre l'armée et la presse : la presse fait confiance à l'armée qui interdit l'accès à la presse


Ces documents révélateurs du pouvoir des images et des censeurs sont conservés par le service historique de la défense.

Une exposition à découvrir jusqu'en juin à Rochefort, au Service Historique de la Défense, 4 Rue du Port

Exposition des photos interdites de la grande guerre
Reportage de Nathalie Combès et Joël Bouchon - Intervenante : Hélène Guillot, Commissaire de l'exposition

Sur le même sujet

Gironde : la ferme à spiruline du Val de l'Eyre

Les + Lus